visuel navigation facettes
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le plus souvent utilisée pour les sites de e-commerce ou pour les marketplaces, la navigation à facettes est un procédé mis en place pour trier l’affichage des produits (surtout si vous en avez beaucoup) de façon plus simple sur votre site, grâce à un système de filtres. Cette optimisation de filtres est paramétrée pour satisfaire l’internaute et fluidifier leur navigation. Votre agence SEO vous aide à tirer les ficelles de ce procédé complexe.

site e-commerce asos navigation à facettes
Exemple de site e-commerce (Asos) proposant un système de navigation à facettes

Pourquoi se focaliser sur la navigation à facettes ?

La navigation à facettes est l’une des techniques les plus délicates à optimiser dans le SEO car elle prend énormément de critères en compte, que ce soit les URL, le CMS, les mots-clés, les balises, l’indexation ou encore le budget de crawl pour ne citer que ces termes. Mais, pour les propriétaires de sites de e-commerce (par exemple) avec de nombreux produits, c’est un changement notable pour la suite de leur stratégie SEO.

Cependant, il faut faire attention à son utilisation. Ce n’est pas forcément la meilleure solution pour votre projet. Elle présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Quoi qu’il en soit, malgré la difficulté, son utilisation rigoureuse peut être bénéfique à l’amélioration de l’expérience utilisateur, et donc à l’augmentation du taux de conversion de la boutique.

Deux points majeurs sont au centre du développement de la navigation à facettes :

  • Dans un premiers temps, vous offrirez une expérience utilisateur d’une bien meilleure qualité. L’internaute bénéficiera d’un service ergonomique à l’aide de ces filtres, si vous n’effectuez pas de grosses erreurs qui entachent votre travail de fond.
  • Ensuite, cette expérience utilisateur de bonne qualité aura directement un impact sur votre référencement naturel, en plus des pratiques qui seront effectuées exclusivement pour le SEO.

Les points clés de votre stratégie

À travers la création d’une navigation à facettes, il y a différents aspects qui sont particulièrement à utiliser et à surveiller.

Tout d’abord, veillez à bien choisir votre plugin. Que ce soit sous Prestashop ou Drupal par exemple, cette étape est très importante : vous devez chercher à avoir le contrôle total sur vos facettes. D’une part, pour éviter une mauvaise interprétation des moteurs de recherche vis-à-vis de votre navigation. D’autre part, pour faire bénéficier à l’utilisateur de la meilleure expérience possible. C’est pour ces raisons qu’il faut bien superviser les effets de ces plugins pré-configurés, et ne pas laisser tous les paramètres par défaut de ces derniers. S’ils ne vous donnent pas entière satisfaction, vous pouvez créer votre propre CMS en interne, bien que beaucoup plus couteux et moins flexible.

Ensuite, il faut écarter les possibilités de Duplicate Content. Il s’agit d’avoir des contenus identiques ou similaires (en l’occurrence ici, sur un même site). Effectivement, c’est l’ennemi de votre budget de crawl ; le contenu dupliqué ne sera pas référencer ou sanctionner car Google sait reconnaître le contenu original. Mais il sera indexé, et le robot Google passera sur cette page, ce qui n’aura aucune utilité et vous sera préjudiciable pour votre référencement. Le Duplicate Content requiert alors une bonne utilisation de la balise canonical afin d’être éviter, et peut provoquer des spider trap, c’est-à-dire des pièges à robot.

Et justement, cette dernière intervient souvent lorsqu’on réalise une navigation à facettes. Elle est souvent occasionnée par le duplicate content. Les référenceurs doivent faire attention à ce concept car il peut arriver sous plusieurs formes. À la création de votre navigation à facettes, il y a beaucoup d’URLs qui se créent autour de ces filtres. C’est une des spider trap les plus courantes. Elle se présente comme ceci :

…/chemise/tweed/noire

…/chemise/noire/tweed

…/tweed/chemise/noire

etc.

Cette spider trap est tout ce qu’il faut éviter. Elle va épuiser une énorme partie du budget de crawl de façon inutile avec ces trois requêtes qui seront indexées et qui sont au final, exactement les mêmes. D’ailleurs, il sera plus difficile de désindexer une page crawlée que l’inverse. Il est donc préférable de bloquer le crawl d’emblée pour toutes les pages, avant de débloquer les pages utiles au référencement au fur et à mesure, car la spider trap fait nettement baisser la faculté d’un site à être indexé.

Deux balises primordiales

Puis, il va falloir que vous vous penchiez sur deux oublis fréquents et fondamentaux à la mise en place de votre navigation à facettes.

  • En premier lieu, l’oubli de la balise canonical (canonique). On l’évoquait un peu plus tôt concernant le contenu dupliqué. Elle est donc à placer sur une page qui a un contenu identique ou similaire à une autre page de votre site. La balise contient l’URL de l’adresse de la page originale qui a été dupliquée, appelée URL canonique. De plus, dans le cadre d’une facette basket « rouge », on indiquera l’URL canonique vers la page basket en général.
  • En second lieu, il y a l’oubli de la balise noindex : cette dernière est à placer sur les pages qui sont peu fournies en contenu, ou au contenu assez redondant, afin qu’elles ne soit pas indexées par le robot Google. Toutes les combinaisons de facettes ne sont pas forcément intéressantes. Par exemple, vous n’allez pas vouloir référencer une page seulement composée d’avis de clients, son potentiel en matière de référencement étant peu utile.

Quels enseignements à tirer ?

La difficulté ne doit pas vous faire reculer quant à la maîtrise de cette navigation à facettes. Si elle est maîtrisée, il y a des points intéressants à développer en ce qui concerne l’expérience utilisateur, et aussi notamment en matière de SEO. Ces conseils vont vous permettre de gérer au mieux votre budget de crawl et de ne pas perdre de terrain dans votre stratégie SEO.

Votre agence en référencement naturel reste cependant à votre écoute si vous souhaitez avoir un suivi avec ses experts.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Laisser un commentaire