Speakable : la nouvelle balise de données structurées pour la recherche vocale
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Dans une annonce officielle, Google a indiqué le lancement de sa balise speakable. Cette nouvelle mesure aidera Google Assistant ainsi que Google Home à déterminer le contenu à lire en utilisant un système de reconnaissance vocale de pointe. La balise en question sera d’une importance capitale pour toute agence de marketing désirant améliorer le référencement de ses sites web.

La balise speakable et le contenu d’actualité

Ce support est actuellement dédié au contenu portant sur les sujets d’actualité. Néanmoins, tout porte à croire que cette nouvelle balise connaîtra une évolution considérable. La fonction speakable pourrait dans un futur proche s’étendre à tous les contenus du web dans le but d’améliorer l’expérience de l’internaute et de lui permettre d’affiner sa recherche.

Comment Google s’y prend-il alors pour appliquer cette nouvelle balise ? Quelles sont les règles de fonctionnement de son algorithme ? Mais surtout, comment une agence marketing peut-elle appliquer cette nouvelle balise pour donner plus de visibilité aux entreprises sur la toile ?

Qui peut utiliser l’Assistant Google?

Ce programme est actuellement en version bêta. Son utilisation, possible uniquement sur Google Home, est réservée aux Etats Unis et à la langue anglaise. Et ce n’est que le début ! Même si Google n’a pas encore déclaré ouvertement son intention d’étendre la balise speakable au reste du monde, ce sera sans surprise que les autres pays accueilleront la nouvelle d’un contenu parlant qui tient compte de la diversité linguistique sur internet.

Par ailleurs, Google définit cette nouvelle balise comme étant une technique de sélection de contenu capable de marquer des sections précises d’un article d’actualité. L’algorithme mis en place permet désormais à l’Assistant Google de lire à haute voix le contenu le plus pertinent de ce type de recherche.

Comment l’assistant Google choisit-il un contenu parlant?

L’Assistant Google choisit un contenu exploitable basé sur un algorithme. Le fonctionnement réel de cet algorithme est toujours ignoré du grand public. On suppose toutefois qu’il analyse la requête formulée oralement en vue du contenu d’actualité le plus en vogue sur internet.

balise speakable google

La sélection se fait par la suite à partir de cette assimilation. L’algorithme de la nouvelle balise choisit le contenu qui semble correspondre le plus fidèlement à l’objet de la recherche.

Pour cette raison, il est primordial d’être le plus précis possible au moment de décrire le contenu de l’article sur le data de Shema.org.

Speakable indique uniquement à l’Assistant Google la partie de l’article à lire. Pour permettre aux blogs et sites webs d’apparaitre sur ce type de recherche, il serait utile de déchiffrer la balise de l’article, de comprendre ses spécificités et autres propriétés.

Comment Speakable s’adapte-t-il au contenu d’actualité ?

Dans le cadre des articles d’actualité, Speakable fait partie du type d’article officiel : https://schema.org/Article. Schema.org définit alors les articles traités par cette balise comme étant :

  • les articles de presse
  • les rapports d’enquête
  • les journaux et les magazines conçus pour couvrir des sujets d’actualité

Par ailleurs, Speakable est décrite comme étant une fonction qui indique des sections de pages web dites « speakable », un mot anglais signifiant « parlant ». Autrement dit, cette nouvelle balise détecte le contenu écrit dans un style conversationnel et qui sera facile à lire. Elle est également capable de repérer les sections d’articles qui s’apparentent à une conversation.

3 règles pour bien utiliser la balise speakable :

  • 1-La balise speakable s’applique uniquement au contenu clair et propice à l’oralité. Les listes de data et légendes de photos ne peuvent pas être transcrites oralement.
  • 2-Cette nouvelle balise ne peut pas viser un article de blog dans sa totalité. Elle réussit seulement la transcription de phrases clés pour donner une information précise.
  • 3-Le contenu transcrit ne doit pas dépasser 3 phrases pour être lu en 30 secondes maximum.

Ainsi, Speakable profite aussi bien à une agence marketing souhaitant améliorer le référencement de ses pages webs qu’aux internautes voulant obtenir des informations précises correspondant à leur objet de recherche. Ce qui est sûr, c’est que cette nouvelle balise promet de révolutionner notre expérience sur internet !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire