Tourisme : les réseaux sociaux, nos nouveaux guides de voyage
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

L’apparition des réseaux sociaux et leur arrivée dans notre quotidien a révolutionné nos habitudes de consommation. Le tourisme, n’y a pas échappé. La société Schofields ou encore Voyages-scnf associé au cabinet Bolero ont réalisé des études à ce sujet. Leur but ? Comprendre le lien qui lit désormais les réseaux sociaux et le tourisme. Est-ce nos nouveaux guides de voyage ? Sont-ils des acteurs dans la prise de décision de la destination ? Votre agence d’e-reputation Powertrafic a étudié ce nouveau phénomène.

Le tourisme et les réseaux sociaux : un duo gagnant

Cela est désormais évident, les réseaux sociaux influent sur notre comportement, nos décisions et notre consommation. Il en est alors de même pour le milieu du tourisme. Pour preuve, le « #travel » est le troisième hashtag le plus utilisé sur Instagram. Et selon, Voyages-sncf.com, même si 80% des sondés déclarent que l’avis de leurs amis ou famille reste leur première source d’idée de voyage, 34% d’entre eux affirment avoir recours aux réseaux sociaux pour chercher des idées de voyages. Ce résultat monte à 51% chez les moins de 35 ans. Une information qui prouve que les principaux précurseurs de cette nouvelle tendance sont les Millennials.

Dans le secteur du tourisme, les réseaux sociaux sont rapidement devenus une source d’information complémentaire. Influenceurs, médias, marques ou bien utilisateurs, chacun apporte sa pierre à l’édifice sur ces réseaux. Et aujourd’hui, les fils d’actualités des réseaux sociaux ont une réelle influence sur le choix des destinations de vacances.

Voyager avec les réseaux sociaux

Quels réseaux sociaux sont nos guides 2.0 ?

Cela n’est plus un secret, mais les réseaux sociaux sont prescripteurs de tendances et d’envies. Dans le domaine du tourisme, ils jouent un rôle important dans la promotion de destinations alternatives, aux antipodes de Los Angeles, Santorin et encore New York. Mais quels sont les réseaux sociaux utilisés et pourquoi ?

Pinterest, pour construire son voyage

Pinterest est utilisé dans la construction des voyages. Sur ce réseau social, les utilisateurs créent des tableaux de leurs prochaines destinations et insèrent des contenus visuels en rapport avec le thème. Adrien Boyer, directeur France de Pinterest, dévoile que 68% des utilisateurs actifs sur la plateforme réalisent des recherches en fonction des endroits qu’ils veulent ou vont visiter.

Instagram, pour faire rêver et inspirer

Instagram est le réseau social qui permet l’évasion, la découverte de nouvelles destinations, mais aussi l’influence. Il permet aux utilisateurs de trouver des informations pour organiser leur voyage : espaces naturels à découvrir, gastronomie locale, musées ou expositions à ne pas louper, les activités à tester absolument… Mais il fait surtout rêver avec des photos sublimées à coup de filtres. Instagram est aussi apprécié par les internautes pour sa spontanéité, les photos partagées sont davantage réalistes que celles proposées par les agences de voyages. Pour la qualité des photos, mais aussi parce qu’il permet aux utilisateurs de découvrir une destination sous un angle différent. Il est comparable à un album photo puisque les utilisateurs partagent leurs photos de vacances en temps réel à leur communauté. Sondés par la société Schofileds, 40% des Millennials interrogés déclarent porter de l’importance à la manière dont leurs vacances sont perçues auprès de leur entourage ou follower.

« Julie Pellet, responsable Brand Development chez Instagram explique que :  62% des utilisateurs ont déjà programmé un voyage après avoir été inspirés en ligne», Grazia

World Else : exemple d'une influenceuse voyage sur Instagram

Compte Instagram de World Else

Qu’en est-il de YouTube et Snapchat ?

YouTube et Snapchat semblent moins touchés par l’engouement « voyage » que l’on peut observer sur Instagram et Pinterest. Les deux réseaux sociaux ne sont pas pour autant laissés sur le banc de touche. Et la raison qui explique cela vient du format qu’ils proposent : la vidéo. Format digital préféré des internautes, il est aussi celui dont le taux de mémorisation est le plus élevé. Avec des milliards d’heures de vidéos visionnées chaque jour à travers le monde, c’est tout naturellement que le tourisme s’empare de YouTube et Snapchat. Encore relativement délaissés, ces deux réseaux sociaux sont pourtant forts en opportunités.

YouTube, pour les vlog et les plans de drones

Même si les photos d’Instagram ou encore de Pinterest en font rêver plus d’un. Le tourisme se développe de plus en plus sur YouTube au travers de vlog dont la qualité n’est même plus à présenter. Brunot Maltor, Anil B ou encore Alex Vizeo partagent leur séjour au travers de vidéo plus ou moins longue, mélangeant plans de drones incroyables et couleurs flamboyantes. Une dizaine de minutes plongées au cœur de Tchernobyl, de la Polynésie française, de la Patagonie ou bien d’autres endroits encore.

Snapchat, pour un voyage immersif en temps réel

Snapchat est le plus récent de tous les plus gros réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…). Il permet aux utilisateurs d’envoyer des photos ou vidéos de leur quotidien à leurs amis. Sa particularité ? Les contenus disparaissent quelques secondes après leur ouverture. Sa spontanéité, son partage en temps réel offre de nombreuses opportunités comme créer une relation de proximité, voire d’intimité avec sa communauté. Avec ses 187 millions d’utilisateurs actifs chaque jour, les influenceurs voyage ont compris l’intérêt qu’ils avaient à utiliser Snapchat pour partager leurs voyages. Pour les utilisateurs, c’est un voyage en temps réel ! Un dépaysement parfait. Mais quels outils sont intéressants ?

  • Story : photos ou vidéos qui disparaissent au bout de 24h, mais parfait pour partager une destination, un évènement…
  • Geofiltres : Snapchat permet aux utilisateurs d’indiquer sur leur photo la ville dans laquelle ils se trouvent. Un bon moyen de faire connaître des villes avec peu de notoriété !

Filtres géolocalisés sur Snapchat

Snapchat s’adresse principalement aux Millennials qui, comme nous avons pu le voir, font partie des précurseurs de cette nouvelle tendance du tourisme 2.0. Il permet de créer du contenu viral qui demande peu de budget.

Les influenceurs : des ambassadeurs du tourisme 2.0

Désormais bien connus, les influenceurs sont apparus avec le besoin des consommateurs d’être rassurés. Food, beauté, mode, lifestyle, ils sont présents dans de nombreux domaines dont celui du tourisme. Et depuis deux ou trois ans maintenant, les marques ont bien compris l’opportunité que cela représente de travailler avec eux. Ils sont avant tout entourés d’une communauté active et engagée qui n’hésite pas à imiter leurs décisions et interagir avec eux. Leurs contenus parfaitement ciblés sur des thématiques bien précises sont performants et d’une qualité quasiment parfaite. Ils peuvent donc offrir un retour sur investissement intéressant. Travailler en collaboration avec les influenceurs requiert une certaine expertise, mais lorsque la collaboration est parfaitement élaborée les retombées ne pourront être que positives. Ainsi, les collaborations avec des influenceurs voyages se font de plus en plus, par exemple l’office de tourisme de la Nouvelle-Zélande l’a fait avec Natoo, ou encore Vendée Tourisme avec Bruno Maltor… Une occasion hors pair pour faire découvrir des destinations.

Qui sont ces voyageurs connectés ?

De plus en plus de voyageurs sont adeptes du tourisme 2.0. Certains ne conçoivent le voyage que sous cette forme. Cette tendance touche principalement les Millennials. Et pour cause, 40% d’entre eux choisissent le lieu de leurs vacances en fonction de son « instagrammabilité ». Et 70% d’entre eux ont déjà choisi une destination à l’aide d’une photo Instagram. Néanmoins, les femmes sont aussi initiatrices de cette tendance. Voyages-sncf montre que 45% d’entre elles ont déjà choisi une destination grâce à Instagram.

Plus largement, ce ne sont pas moins de 34% de Français qui utilisent les réseaux sociaux pour chercher des idées de voyages.

En conclusion

Les réseaux sociaux se sont imposés dans de nombreux secteurs dont celui du tourisme, si bien qu’ils sont aujourd’hui des puissants outils marketing pour les professionnels du tourisme. Tellement, que les marques ne se les approprient pas seulement, elles s’en inspirent. Airbnb, par exemple, semble vouloir s’imposer parmi les réseaux sociaux. En effet, l’entreprise est en train de tester une nouvelle fonctionnalité : les Travels Stories. Similaire aux Stories de Snapchat, Instagram ou encore Facebook, elle permet aux utilisateurs de regarder des vidéos de 10 secondes d’autres utilisateurs partageant leurs voyages. Encore en simple test, cette fonctionnalité place Airbnb comme une agence de voyages 2.0, et non plus comme une simple plateforme de location entre particuliers. Au-delà des logements, elle proposerait des idées de destinations, d’activités… comme le feraient des utilisateurs partageant leurs photos de voyage à leur entourage.

Initié par les voyageurs eux-mêmes et favorisé par les réseaux sociaux, le tourisme 2.0 est de rigueur aujourd’hui. Les e-voyageurs sont de plus en plus nombreux à préférer cette alternative aux guides de voyage traditionnel. Ces nouveaux usages sont bien la preuve qu’il est primordial pour les marques d’évoluer dans ce sens. Dans le secteur du tourisme, les collaborations gagnantes marques-influenceurs en sont le parfait exemple. Une mutation nécessaire dont sont bien conscients nos experts des réseaux sociaux. Professionnels du tourisme, parlez-leur de votre projet !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire