SMO : YouTube hausse le ton face aux harcèlements
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La plateforme vidéo de la firme de Mountain View vient d’annoncer qu’il y aura du changement dans ses règles. Avec plus de 16 millions de commentaires supprimés rien qu’au troisième trimestre cette année, Susan Wojcicki, CEO de YouTube, considère qu’il faut de nouvelles mesures pour progresser vers une plateforme de meilleure qualité. Votre agence SMO vous dévoile les mises à jour effectuées par YouTube, et les résultats auxquels on peut s’attendre.

Mettre fin au harcèlement…

YouTube souhaite que sa plateforme soit un espace d’expression libre ; chaque utilisateur peut défendre son opinion, et avoir des prises de position sans avoir à être importuné. Le réseau social est déjà actif dans sa démarche : 9 millions de vidéos ont été supprimées au troisième trimestre, dont 8 millions de façon automatique. De plus, 68% de ces dernières n’ont récolté aucune vue avant leur suppression. En ce qui concerne la France, le bilan est moins alarmant que celui des États-Unis, bien que les deux soient démographiquement très différents. La France compte 28 000 vidéos supprimées sur le troisième trimestre tandis que les américains comptabilisent totalement la moitié de la totalité des contenus supprimés (spams, escroqueries, etc) avec plus de 3 millions de vidéos supprimées.

« Le harcèlement nuit à notre communauté : les internautes sont moins enclins à partager leurs opinions et interagir les uns avec les autres. »

Matt Halprin, vice-président de YouTube, sur le blog des créateurs.

Pour lutter contre ce cyberharcèlement, les équipes de YouTube ont décidé d’être beaucoup plus ferme face :

  • aux menaces dissimulées ou implicites. YouTube supprime déjà les contenus présentant des menaces explicites. À présent, les contenus incitant à la violence par exemple, seront bannis du réseau. Les contenus discriminatoires seront aussi bien plus traqués par le système que YouTube a mis en place pour lutter contre l’incitation à la haine.
  • aux comportements malveillants répétés. YouTube s’est aperçu que ces agissements étaient faits de façon subtile ; les auteurs sont à la limite d’enfreindre les règles sur chaque contenu (dans les vidéos, ou dans les commentaires). Mais ils n’étaient pas réprimandés, car leur mauvais comportement s’étend sur plusieurs vidéos ou sections de commentaires. Alors, ils seront désormais suspendus, et ne pourront plus récolter d’argent à l’aide de la plateforme. YouTube se réserve même le droit d’aller jusqu’à clôturer leur chaîne, si la société américaine en voit l’intérêt.
  • aux commentaires abusifs. C’est la section où les utilisateurs, victimes de harcèlement, sont le plus ciblés. Pour ce faire, les mesures prises pour les deux cas de figure précédents seront aussi utilisées pour tenter de les réduire. YouTube était déjà très actif avant de déployer ce nouveau système plus strict, avec ces 16 millions de commentaires supprimés sur le dernier trimestre.

… en coopération avec les créateurs

Afin de mettre en place ces nouvelles mesures, la plateforme vidéo de Google a souhaité recueillir des points de vue différents : créateurs, experts du sujet,

La nouvelle mesure la plus notable, est le fait que YouTube prévienne dorénavant les créateurs des potentiels commentaires inappropriés. En effet, si le doute est présent, la responsabilité revient aux YouTubeurs ; ces derniers auront la possibilité de modérer ces commentaires et de les supprimer grâce à cet outil de gestion. Bien que YouTube continue d’installer ce paramètre par défaut au fur et à mesure, en ayant commencé sur les chaînes où les sections de commentaires sont les plus actives, pour finir sur une globalité de chaînes YouTube.

Les premiers résultats de cette initiative sont prometteurs : on note qu’il y a 75% de signalements des YouTubeurs en moins, sur leur chaîne. Le travail pour la plateforme vidéo est désormais d’étudier le cas des commentaires critiques ; leur système ne doit pas confondre commentaire négatif et commentaire abusif.

Que retenir ?

La plateforme vidéo de Google tente par tous les moyens, de protéger au mieux sa communauté, qui est l’élément le plus important de son succès. Les contenus doivent être de qualité, et la société américaine ne peut pas véhiculer des valeurs qui amènent à des controverses.

YouTube veut impliquer les utilisateurs afin de l’aider dans son combat pour un réseau plus sain ; que ce soit des individus privés, des créateurs ou des officiels, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Bien évidemment, cela doit simplement compléter une stratégie à travers ses systèmes automatisés, et ses équipes en charge de s’occuper de ces problèmes majeurs pour l’application et sa communauté.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes intéressés pour développer une stratégie autour de YouTube, n’hésitez pas à faire appel à nos services ! Nos spécialistes SMO sauront parfaitement vous guider, et être productif sur un réseau qui génère énormément d’utilisateurs.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire