Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Dans cet article vous trouverez :


Utilisatrice de Linkedin depuis plusieurs années pour développer mon réseau professionnel en premier lieu, et malgré mon expérience en social media, je n’avais jamais envisagé ce réseau comme étant particulièrement viral. Je ne voyais donc pas vraiment l’utilité de partager du contenu tant le taux d’engagement me paraissait faible et peu pertinent.

Mais depuis quelques temps, j’ai vu naître un phénomène étrange. Des publications particulièrement basiques (une photo et un statut) se dotaient soudainement de milliers de J’aime et de nombreux commentaires.

lk-phenomene

Comment ? Pourquoi ? Cela marche-t’il seulement pour les recherches d’emploi ? La solidarité est-elle si développée sur Linkedin ? La publication de contenus est-elle pertinente ?

Pour répondre à mes interrogations et après un échange avec mon boss, je décidais de lancer mon propre test, pour comprendre le phénomène.

La viralité sur Linkedin : mon expérience

Trouver le sujet du test

Pour éviter de surfer sur la vague de l’embauche et analyser si le phénomène pouvait fonctionner avec une autre thématique, je décidais d’utiliser le prétexte d’une journée de congé offerte par mon patron si j’obtenais mille likes. Même si je n’avais pas précisé la période dans le visuel, nous avions défini qu’il durerait une semaine.

Aussitôt décidé, je me lançais dans la confection du support…

Créer le visuel

J’avais remarqué que les différents visuels à succès étaient très simples et souvent faits avec les moyens du bord. Je décidais donc d’assembler deux feuilles de papier, d’écrire mon texte au marqueur (pas trop gros pour inciter les gens à cliquer sur la publication) et de prendre la photo avec la webcam de mon ordinateur.

Publier le contenu

Une fois la photo prise, il ne restait plus qu’à la publier sur mon profil Linkedin. Afin de conserver une forme d’honnêteté durant cette expérience, j’indiquais aux internautes que cette publication était destinée à prouver que Linkedin était viral.

Jeudi 17 novembre, 17h45, le dispositif était en place, il était temps de publier.

lk-post-moi

Un premier week-end peu encourageant

Les premiers résultats n’étaient pas des plus prometteurs. Après une journée de visibilité (vendredi) seulement 42 J’aime et 4 commentaires. Un peu déçue -même si reconnaissante envers mes connaissances proches ayant joué le jeu -, je me fendais même d’un message à l’une de mes collègues m’ayant aidé dans la mise en place du dispositif, “on arrivera jamais aux 1000”.

Alors que la fin du week-end approchait, les compteurs étaient toujours faibles. Le dimanche après-midi, on comptait 228 J’aime et 6 commentaires sur la publication. C’est peu confiante et presque déçue que je me résignais à l’échec.

L’envolée soudaine

Lundi matin, nouvelle semaine. À ma grande surprise, je découvrais en milieu de matinée  plus de 800 likes. C’est en début d’après-midi que le challenge atteignait – et dépassait – son objectif : 1 225 J’aime et 38 commentaires.

Je découvrais alors les différentes réactions des personnes touchées par ce test : soutien, analyse, humour, incompréhension et même dénigrement se côtoyaient dans les nombreux commentaires laissés.

lk-reactions

Mais au fait, comment ça fonctionne Linkedin ?

Pour comprendre l’ampleur qu’a pris le phénomène, il faut savoir comprendre les bases de la visibilité sur Linkedin. Lorsque vous faites une publication sur votre fil, seules les personnes faisant parties de vos connexions pourront être touchées. Lorsqu’une de ces personnes “aime” votre publication, un message indiquant “Untel a aimé la publication” accompagné de la dite publication apparaît ensuite auprès des connexions de cette personne.

Il est également possible pour la personne de partager votre publication en y ajoutant un commentaire (elle apparaîtra alors dans son fil d’actualité), ou de commenter la publication, dans ce cas un message indiquant “Untel a commenté cette publication” apparaît.

Pour mieux comprendre :

viralite-lk

Toutes ces interactions avec la publications créent un véritable tunnel de visibilité qui peut se décupler à l’infini.

viralite-lk-2

L’heure et le jour de publication ont-ils eu un impact sur l’expérience ?

En revenant sur l’évolution du nombre de “J’aime”, on note que le week-end n’a pas été la meilleure des périodes pour le test. Pas étonnant compte tenu de l’aspect professionnel de Linkedin, on peut sans trop se mouiller affirmer que ce réseau est moins consulté le week-end. Néanmoins les premiers engagements obtenus entre le jeudi et le dimanche ont probablement permis à la publication d’être vue de manière plus importante le lundi matin au moment de la reprise de la semaine de travail.

Quelques chiffres concrets sur cette expérience

Au moment de la rédaction de cette chronique (vendredi 25 novembre) voici les résultats observés :

  • 2 419 J’aime sur la publication
  • 350 J’aime sur un partage de la publication
  • 92 commentaires
  • 150 partages
  • Une centaine de visites sur le profil
  • Une centaine de nouvelles connexions

Contrairement à ce que certains commentaires laissaient penser, il n’y a pas eu de pic de trafic particulier sur notre site provenant de Linkedin directement. Le trafic organique provenant de Google généré à la suite de cette expérience n’est pas facilement mesurable, il nous est donc compliqué de chiffrer cela mais nous n’avons en tous les cas pas connu de pic de trafic global significatif sur cette période.

lk-resultats-fin

Une bonne technique de growthhacking ?

Le growthhacking consiste à mettre en place des techniques de marketing à fort potentiel de croissance et à faibles investissements financiers permettant de développer significativement l’activité d’une entreprise.

Concrètement cette expérience m’a permis de développer mon réseau de contacts, de donner de la visibilité à l’agence, d’échanger avec des internautes aux positions professionnelles variées, de susciter l’intérêt (positif ou pas)… Autant de données récoltées et de dialogues entamés avec de potentiels prospects.

Les phénomènes viraux sur les réseaux sociaux

Si ce genre de phénomène viral et presque solidaire est plutôt récent sur Linkedin, sur les autres réseaux sociaux et notamment sur Facebook ils sont récurrents et très à la mode.

L’exemple du Ice Bucket Challenge

Souvenons-nous du Ice Bucket Challenge qui avait envahi les réseaux sociaux durant l’été 2014. Le concept était simple et la cause était noble : des internautes étaient invités à se filmer en train de renverser sur eux-mêmes un saut d’eau glacée, ils devaient ensuite faire un don en faveur de la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) puis nominer trois personnes qui devaient à leur tour reproduire le challenge.

Une idée virale originale et efficace pour sensibiliser la population sur une thématique de santé et générer des dons en masse; qui  avait connu un succès international, propulsé par des participations prisées comme Mark Zuckerberg, Bill Gates, Oprah Winfrey, Justin Timberlake…

icebucket

La solidarité avec Remi Gaillard

Il y a quelques semaines en France, c’est l’humoriste Rémi Gaillard qui lançait une autre forme de concept viral sur Facebook. Afin de sensibiliser la population autour des animaux abandonnés et dans le but de récolter des dons pour cette cause, le roi du canular s’est enfermé durant quatre jours dans une cage de la SPA de Montpellier. Grâce à la diffusion en live sur Facebook de l’opération et le soutien de nombreuses célébrités, des centaines d’animaux ont été adoptés et pas moins de 200 000 euros ont été récoltés.remi-gaillard


Mais alors, comment être viral sur Linkedin ?

Viraliser ses contenus

Les entreprises qui adoptent une stratégie d’inbound marketing ont recours à la diffusion de contenus auprès de leurs cibles. Linkedin est un canal de communication intéressant pour cela, mais comment faire pour que l’engouement soit aussi important que lors d’une opération spéciale comme celle que j’ai mené ?

Pour tirer son épingle du jeu il est désormais essentiel de jouer sur la pertinence et l’originalité.

Sujet, angle, visuel

Pour intéresser les internautes vous pouvez choisir différents sujets :  actualités, sujets de fond, analyses poussées… Choisissez un thème sur lequel votre expertise pourra pleinement s’exprimer afin de délivrer un contenu pertinent que les internautes auront envie de partager.

Pour vous démarquer de la concurrence n’hésitez pas opter pour un angle différent afin de proposer un contenu davantage inédit et donc de susciter l’intérêt de manière plus importante.

Enfin le visuel est un élément très important qui va indéniablement contribuer à attirer l’oeil dans le fil d’actualité.

Un soupçon de click bait ?

Le clickbait vulgairement appelé “pute à clic”, consiste à avoir recours à des titres racoleurs pour multiplier le nombre de clics. Si la plupart du temps ces titres mènent à des articles désuets et sont souvent mensongers, leur attractivité et leur efficacité sont à analyser pour construire les vôtres.

Pour optimiser votre titre et le rendre plus sensationnel n’hésitez pas à interpeller l’internaute en lui posant une question, en utilisant la négation ou en démontrant l’intérêt que leur apporterait la lecture de votre contenu.

lk-titre

Viraliser son image

Que vous soyez une marque ou une personne, montrer vos valeurs, votre opinion, vos ambitions ou encore vos expériences est un moyen très efficace d’augmenter votre notoriété et de valoriser votre image.

Des aspects important pour gérer votre e-réputation et développer vos perspectives RH (recherche d’emploi, recrutement…) auprès d’une communauté pouvant offrir de multiples opportunités.

lk-image

La success story Big Moustache

Big Moustache est une start-up française proposant un service d’abonnement spécialisé dans les lames et les rasoirs de qualité. À l’instar de My Little Box ou de Birch Box, les abonnés reçoivent chaque mois de quoi entretenir leurs jolis minois.

Dans le courant du mois d’Octobre 2016, le fondateur Nicolas Gueugnier publiait sur Linkedin un billet au titre évocateur “HSBC (et les autres) m’a tuer », dans lequel il revenait sur l’absence de soutien et d’aide concernant son projet.

Il n’avait pas anticipé que sa publication aurait de telles conséquences positives. Grâce à son article, plus de 2 000 commandes ont été passées et 36 174€ récoltés permettant à l’entreprise de tenir ses échéances.

lk-moustache

Au delà de l’aspect financier qui a permi à la marque de sortir la tête de l’eau, le fondateur a indiqué avoir eu une “révélation” :

Le succès de Big Moustache repose sur cette simple équation. Le prix et le service ont été plus ou moins résolus dans notre offre mais nos efforts n’ont pas été suffisamment portés sur la marque, qui, à la puissance, permet de devenir une référence ! Le défi demain est de vous apporter une marque différente par ses produits, par son expérience utilisateur, par son contenu, par son offre, par ses communications. Une stratégie de marque unique pour répondre aux besoins des hommes et des femmes en France et en Europe très rapidement


10 styles de personnes sur Linkedin (et ailleurs…)

Le sympathique

lkp-sympathique

L’intrigué

lkp-intrigue

L’optimiste

lkp-optimiste

Les marrants

lkp-maarrants

Le commercial

lkp-commercial

Le frustré

lkp-frustre

Le catégorique

lkp-categorique

Le futé

lkp-fute

Le cultivé (qui aime bien donner des leçons quand même)

lkp-cultive-lecon

Le méchant (mais qui  nous fait rire quand même)

lkp-mechant

 


Qu’en est-il de cette journée de congé ?

Les fêtes approchent à grands pas, le genre de période durant lesquelles une bonne petite journée de congé accompagnée d’un plaid et d’un chaï tea latte épicé est fort appréciable.


Merci à toutes les personnes – optimistes ou pas – m’ayant permis de mener à bien cette expérience. Et bien sûr, si vous avez besoin de conseils sur la manière d’aborder votre présence sur Linkedin et sur le reste des réseaux sociaux n’hésitez pas à prendre contact avec nos experts social media expert@powertrafic.fr

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

1 réflexion au sujet de “[Chronique] J’ai testé pour vous : la viralité sur Linkedin”

Laisser un commentaire