L'engagement en berne sur Instagram ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le réseau social Instagram n’en finit plus de séduire de nouveaux utilisateurs. Aujourd’hui, il a dépassé le milliard d’utilisateurs actifs dans le monde. En France, ce sont 17 millions de personnes qui ont été séduits. Le nombre grandissant d’utilisateurs, et donc de contenus publiés, a poussé Instagram à modifier en 2016 le mode d’affichage des publications dans le fil d’actualité. C’est donc un algorithme qui a été privilégié pour régir le fil d’actualité à la place de l’ordre chronologique initialement établi.

Les utilisateurs, les marques et les influenceurs n’ont pas vu d’un bon œil l’arrivée de cet algorithme. Et pour cause, les utilisateurs avaient l’impression de manquer un certain nombre de publications de la part des comptes qu’ils suivent. Quant aux marques, elles ont déploré une perte d’engagement sur leur compte. Le taux d’engagement est un indicateur essentiel pour celles-ci car il témoigne de la performance d’un compte et de sa capacité à attirer les abonnés et à les inciter à interagir. Le nouvel algorithme est sujet à polémique, mais Instagram ne s’est jamais vraiment prononcé sur le sujet.

Pourtant, des études mettent régulièrement en lumière le fait que l’engagement sur Instagram est bel et bien en déclin. C’est d’ailleurs ce que vient de montrer une étude réalisée par InfluencerDB et relayée par Mobile Marketer et Le Blog du Modérateur. Votre agence Social Media revient sur ses résultats.

Une baisse du taux d’engagement pour les influenceurs

D’après l’étude, on observe bien une baisse du taux d’engagement, en particulier sur les publications des influenceurs. Que ce soit leurs publications organiques ou leurs publications sponsorisées, on note que leur taux d’engagement a diminué depuis 2016. Pour rappel, c’est à ce moment-là que Instagram a opté pour un algorithme.

  • Le taux d’engagement des publications organiques est passé de 4 % en 2016 à seulement 2,4 % au 1er trimestre 2019.
  • Le taux d’engagement des publications sponsorisées est passé de 4,5 % en 2016 à 1,9 % en 2019.

Mais il s’agit là d’une moyenne, tous les influenceurs ne sont pas logés à la même enseigne. De même, tous les secteurs ne sont pas touchés de la même façon.

Qui est le plus touché par la baisse du taux d’engagement ?

Une corrélation entre le nombre d’abonnés et le taux d’engagement

Plus les influenceurs ont d’abonnés, plus le taux d’engagement est bas. En effet, l’étude montre que les influenceurs qui totalisent entre 1 000 et 5 000 followers ont un taux d’engagement moyen de 8,8 %. Pour ceux qui ont entre 5 000 et 10 000 followers, leur taux est de 6,3 %. Enfin, ceux qui ont plus de 10 000 abonnés enregistre un taux d’engagement de 3,6 %, mais celui-ci est resté stable depuis 2016. Ces résultats ne sont pas étonnants. La corrélation entre le nombre d’abonnés d’un influenceur et le taux d’engagement s’explique par le fait que les utilisateurs se sentent plus proches des micro-influenceurs que des macro-influenceurs, devenus pour certains des célébrités. Les micro-influenceurs leur paraissent plus accessibles, plus authentiques et plus disponibles, d’où leur prédisposition à interagir avec eux.

Des secteurs plus touchés que d’autres

D’après l’étude, c’est le secteur du tourisme qui serait le plus touché par la baisse du taux d’engagement. En seulement un an de temps, le taux d’engagement des influenceurs voyage a quasiment réduit de moitié en passant de 8 % en 2018 à 4,5 % en 2019, alors que ces derniers enregistraient habituellement des taux d’engagement parmi les plus élevés. Ce déclin s’observe aussi dans d’autres secteurs, mais dans une moindre mesure. Ainsi, les secteurs de la beauté et de la mode, du food, du lifestyle et du fitness sont touchés par cette baisse.

Comme le précise Le Blog du Modérateur, une autre étude vient confirmer cette tendance, notamment pour le secteur de la mode. L’étude publiée en juin par TrustInsights met en relief une forte baisse du taux d’engagement dans ce secteur, surtout depuis le mois de mai. Il serait passé de 4,3 % mi-février à 2,4 %, soit une baisse de 44 %. Cependant, BDM le souligne, l’étude s’est portée sur un tout petit échantillon d’influenceurs.

Taux d'engagement moyen des influenceurs mode

Que retenir ?

Les marques l’avaient ressenti, et les études réalisées sur le sujet sont là pour en attester : l’engagement est en berne sur Instagram. Mais pourquoi ? Les marques diront que c’est dû à l’algorithme d’Instagram. mais on peut se demander si ce n’est pas un témoignage de lassitude de la part des utilisateurs. Les influenceurs publient toujours plus de posts sponsorisés par des marques, ce qui peut agacer les utilisateurs cherchant davantage de contenus authentiques. L’étude montre aussi que les publicités sont moins touchées par la baisse du taux d’engagement. Peut-être parce que les influenceurs soignent beaucoup ces contenus, tandis que les publications organiques sont un peu moins travaillés, donc moins source d’engagement.

Enfin, on pourrait penser que la baisse généralisée du taux d’engagement sur Instagram signe peut-être la fin de l’âge d’or du réseau social. L’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit, Instagram reste un réseau social à privilégier dans votre stratégie Social Media. Parlez-nous de votre projet !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Laisser un commentaire