Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a annoncé hier que ses utilisateurs auront bientôt la possibilité de partager leur tristesse avec un bouton « j’aime pas ». Ou presque …

Facebook, pressé depuis plusieurs années par ses utilisateurs qui réclament un bouton « j’aime pas » sur le réseau social, n’avait pas cédé jusque là. C’est lors d’une conférence vidéo de questions-réponses, diffusée sur Facebook, que le PDG fondateur du groupe, a annoncé ce mardi 15 septembre, que son équipe travaillait sur l’arrivée du très attendu bouton « disllike ». « Aujourd’hui est un jour spécial, parce que c’est le jour où je peux dire que nous travaillons là dessus et que nous sommes prêts à démarrer un test » a-t-il déclaré au public présent hier à Menlo Park, dans la Silicon Valley.

Bouton "j'aime pas" sur Facebook

Vers un bouton « je compatis » plutôt qu’un bouton « j’aime pas » ?

Longtemps opposé à ce bouton « dislike », Mark Zuckerberg a expliqué qu’il ne voulait pas « transformer Facebook en un forum où les gens votent pour ou contre les publications des gens ». Il ne voulait donc pas introduire sur son réseau social un pouce baissé. Après de longues réflexions, le patron de la firme a fini par comprendre que ses utilisateurs ne cherchaient pas à se dénigrer les uns les autres, mais qu’ils voulaient surtout pouvoir exprimer leurs sentiments qui ne riment pas toujours avec le verbe « aimer ». Notamment, lors d’évènements dramatiques, comme un décès, une disparition ou des attentats, les gens se sentent mal à l’aise à liker la publication.

Le groupe souhaite « donner davantage d’options » à ses utilisateurs afin qu’ils puissent « rapidement marquer des émotions et partager leurs sentiments sur une publication ». Mais, la venue du bouton « j’aime pas » semble « étonnamment compliquée » a déclaré Zuckerberg. Sa dénomination plutôt brutale laisserait davantage place à un bouton qui signifierait « désolé, je compatis ». Le réseau social affirme que des tests seront bientôt prévus mais pour le moment aucune date n’a été avancée …

Les marques vont-elles accepter ce bouton « dislike » ?

Acteurs essentiels sur Facebook, les marques représentent plus de 90% des recettes du groupe grâce à la publicité, et si la nouvelle fonctionnalité « j’aime pas » voit le jour, Zuckerberg devra réussir à convaincre les marques de la possibilité d’être ouvertement critiquées par leurs fans … Pas certaine que les marques raffolent de ce nouveau bouton, qui est pourtant tant attendu par les utilisateurs de Facebook.

En attendant de pouvoir dire « j’aime pas », dites-nous si vous likez avec le pouce levé cette nouvelle fonctionnalité 😉

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire