Google : plus de 50% des SERPs ne génère pas de clic

C’est une première dans l’histoire de la firme de Moutain
View : plus d’une requête sur deux ne reçoit pas de clic. La société informatique
SparkToro a révélé l’information via son rapport,
le 13 août dernier. Votre agence digitale
vous en explique les résultats.

Une tendance « Zéro clic »

À l’aide de données relayées par Jumpshot, société de données clickstream
que Rand Fishkin (spécialiste SEO de SparkToro) considère comme la meilleure
source possible, SparkToro a dévoilé l’évolution des clics
sur les résultats naturels et payants du moteur de recherche Google. Les
résultats ne sont pas forcément surprenants, mais un seuil a été atteint en
juin dernier : plus de 50% des résultats de recherche de Google (50,33%
pour être exact) ne reçoivent pas de clic (zéro clic).

evolution-serp-juin-2019
Résultats des recherches organiques, payantes et des « zéro clic » pour le mois de juin 2019.

Ce passage en dessous de la barre des 50% est bien
évidemment historique, mais il est surtout symbolique. Rand Fishkin met en
garde les éditeurs contre cette situation de « Zéro clic » depuis
maintenant plusieurs mois. Il analyse régulièrement les données de Jumpshot et
il avait remarqué que les internautes semblaient satisfaits des aperçus des
SERPs de Google. Les simples balises « titre » et « meta
description » suffisent apparemment à répondre à leurs recherches.

Ainsi, SparkToro a repris les données de Jumpshot et
constaté une baisse assez progressive, et ceci, depuis des mois. Le phénomène de
la recherche du Zéro clic est passé de 43,90% à 50,33% entre le premier
trimestre de 2016 et juin 2019. 

evolution-serp-2016-2019
Graphique de l’évolution des types de recherche des utilisateurs Google.

Cependant, il faut prendre en compte un paramètre assez
important : l’utilisation du moteur de recherche sur ordinateur ou sur
mobile. En effet, plus de 60% des recherches sur Google sont effectuées via un
mobile, et les chiffres sont totalement différents lorsqu’ils sont séparés. Le
zéro clic est quasiment deux fois plus élevé sur mobile que sur ordinateur. Et
à l’inverse, la recherche organique sur ordinateur est presque deux fois plus
importante que sur mobile. Ces données sont compréhensibles en fonction des
finalités en général des utilisateurs ; sur mobile, les recherches sont
généralement plus courtes, tandis que sur ordinateur, la réflexion est
généralement plus développée.

evolution-serp-desktop-2016-2019
Évolution des types de recherche sur ordinateurs.

evolution-serp-mobile-2016-2019
Évolution des types de recherche sur mobiles.

Un contexte dangereux ?

D’une part, la situation pourrait desservir les éditeurs des sites web qui verraient leur trafic web décliner. Mais, cela ne semble pas déranger le moteur de recherche ; Google agit comme si son intention était d’être un moteur de réponse, par exemple, en développant les métadonnées avec trop de précision. À vrai dire, cette tendance ne risque certainement pas de s’inverser quand on voit les algorithmes de plus en plus performants ou encore le développement de la recherche vocale qui est le plus souvent utilisée par l’utilisateur pour avoir une réponse rapide.

meta-serp-recette
Exemple de métadonnées structurées

D’autre part, les utilisateurs sont eux aussi indirectement
victimes de cette tendance. Effectivement, avoir une confiance aveugle en ce
qu’ils voient sur un titre et quelques lignes de description (qui peuvent être
trompeurs) est délicat. Puis, les utilisateurs ne vont plus forcément se renseigner
de façon précise, même si cette tendance est moins à prendre en compte sur
ordinateur.

Que retenir ?

Au fil des années, Google continue d’évoluer. Mais ce n’est
pas bénéfique pour les éditeurs qui doivent faire avec ces avancées. Quoi qu’il
en soit, la tendance ne va pas s’inverser et les sites web devront continuer de
s’adapter à la firme de Moutain View.

Si vous souhaitez être aidé dans vos projets, votre agence
spécialisée dans le référencement est à votre écoute.