Achats de Noël sur Internet
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Noël étant dans 2 jours, on s’est dit que ce serait intéressant de faire un petit bilan sur les prévisions des achats en ligne des Français et de nos voisins les européens pour Noël. Faisons alors un peu parler les chiffres ! Et, c’est Webloyalty, monétiseur d’audience e-commerce, qui s’y colle avec deux infographies. Une sur les comportements d’achats des Français et Européens et une autre sur les achats mobiles en France et en Europe.

Les Français seraient plus dépensiers que leurs voisins européens pour leurs achats de Noël sur Internet

Zoom sur l’infographie de gauche.  Sur 4000 internautes interrogés (Français, Anglais, Espagnols et Allemands), 85 % d’entre eux envisagent de faire une partie de leurs achats de Noël sur le Web.

Cependant, la bourse n’est pas la même pour tous :

  • Les Français sont a priori plus dépensiers que leurs voisins européens. 44% prévoient de dépenser plus de 200€ sur Internet pour acheter leurs cadeaux de Noël. (vous avez parlé de crise vous ?! )
  • Nous sommes donc en peloton de tête devant les Allemands (40%, les Anglais (39%) et les Espagnols (34%).

Sinon, question anticipation sur les achats de Noël, nous pouvons tirer notre révérence aux … Anglais ! 69% d’entre eux prévoient leurs achats de Noël 3 semaines à l’avance. Les autres pays semblent être moins prévoyants avec 47% en moyenne.

La palme d’or des retardataires est d’ailleurs décernée aux … Allemands ! 8% d’entre eux envisagent de faire leurs achats en ligne au dernier moment contre 3% en moyenne pour les autres pays.

En ce qui concerne la nature des cadeaux, les Français semblent être restés avec leur âme d’enfants puisque nous sommes les plus gros consommateurs de jeux et jouets !

Les Français seraient plus frileux que leurs voisins européens pour acheter sur mobile leurs cadeaux de Noël

Zoom sur l’infographie de droite. L’étude réalisée par Toluna auprès de 4 000 internautes français, anglais, allemands et espagnols montre que, sur les 85% d’européens qui envisagent d’acheter en ligne pour Noël, 24% des personnes feront du repérage sur leur mobile ou tablette avant d’acheter leurs cadeaux de Noël. Comme ses voisins européens, 1 Français sur 4 repère ses achats de Noël sur tablette ou smartphone.

Qui sont ces mobinautes ?

Pas de surprise de ce côté là, ce sont les jeunes de 18/34 ans qui sont plus à l’aise que leurs aînés sur mobile : 33% repèrent et 28% achètent sur mobile.

En ce qui concerne la guerre des sexes, ce sont les femmes qui gagnent ! Ça fait limite féministe, non ? 26% des des femmes européennes privilégient le repérage sur mobile et tablette contre 21% des hommes.

Au niveau nationalités, ce sont les Allemands qui utilisent le plus leur mobile pour faire du repérage (29%), suivis par les Anglais (24%), les Français (23%) et enfin les Espagnols (19%).

Mais quand il s’agit de passer à la caisse et de payer, les Français sont moins « chauds » que leurs voisins européens. Seuls 15% des Français interrogés déclarent payer leurs achats de Noël sur mobile contre 25% des Allemands. De façon plus globale, les acheteurs sur mobiles représentent 20% des Européens interrogés.

Rodolphe Oulmi, Directeur Développement et Partenariat pour Webloyalty France déclare que : « Les intentions des Européens pour Noël concernant les repérages et achats sur mobiles mettent en valeur des pratiques assez similaires d’un pays à l’autre. Les Français font toutefois la démonstration d’une certaine frilosité quand il s’agit de payer depuis un mobile. C’est ce qui peut expliquer le  faible taux de conversion sur notre marché. Seulement 57% des Français qui ont repéré sur mobiles leurs achats, finalisent le paiement sur leurs téléphones ou leurs tablettes. C’est le taux le plus faible des quatre pays européens interrogés. Ces prédictions de Noël sont symptomatiques d’une tendance globale en matière d’achat en ligne. »

Il est temps pour moi de vous souhaiter un Joyeux Noël en espérant que vos cadeaux, achetés sur Internet ou non, vous plairont 😉

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire