Le nom de domaine, un impact pour son référencement ?

 dans Référencement SEO

Cela fait déjà plus de quatre ans que l’algorithme Google ne donne plus, ou presque, d’impact aux noms de domaines dont le seul but était de placer des mots-clés, sans proposer de contenu de qualité. Exit donc les sites nommés “louer-voiture-pas-cher.com”, ou “tripler-son-salaire.fr” : ces EMD (ou Exact Match Domains) ne peuvent plus manipuler Google et briguer ainsi la première position dans les SERPs.

Comment optimiser son nom de domaine pour le référencement ?

Mais alors, quel nom choisir si ce n’est pour se placer sur des mots-clés ? Les NDD (ou noms de domaine) doivent avant tout servir à diffuser une image de marque, or les noms de domaine constitués de seuls mots-clés ne confèrent en aucun cas de valeur à la marque, ni ne donnent spécialement confiance aux internautes.

L’URL doit ainsi se référer à la marque, et surtout au site auquel elle renvoie. Il doit être pertinent quant à l’activité de l’entreprise et idéalement qu’il soit le même que le titre du site web. Il est conseillé aussi de créer un nom de domaine court (15-20 caractères), et sans trop de tirets – ainsi, il sera facilement mémorable par les visiteurs qui reviendront plus aisément sur le site.

Et si vous changez de NDD en cours de route, n’oubliez surtout pas de bien effectuer les redirections 301 de chacune des pages vers la nouvelle correspondante pour ne rien perdre du référencement et du trafic de votre site !

Et pour l’extension ?

.com, .net représente les “gTLDs”, ou extensions génériques, et les extensions du type .fr, .de, .co.uk, sont quant à elles, des extensions nationales de premier niveau. On voit aussi apparaitre de nouvelles extensions (nTLD) telles que .blog, .shop, .paris – à savoir qu’aucune de ces extensions n’est privilégiée par les moteurs de recherche. En revanche, il est important de choisir une extension pertinente à son activité, et à la portée nationale/internationale qu’on souhaite lui donner.

Il est aussi important de savoir que les moteurs de recherche prennent en compte la cohérence entre la langue du site, celle de la requête formulée et celle du navigateur dans son indexation, et donc l’extension peut influencer le taux de clic en ce sens (un site en français, en .ru est paradoxal par exemple).

Le nom de domaine n’influence peut-être pas le référencement, mais il est en tout cas un levier indéniable pour une meilleure indexation : un nom de domaine mémorable et pertinent, associé bien évidemment à des contenus de qualité et un site optimisé à la navigation (entre autres) sont tout autant de facteurs à prendre en compte en SEO ! N’hésitez pas à contacter nos experts en la matière, qui sauront vous conseiller pour optimiser votre site et attirer trafic et conversions.

Source : intervention de 1&1, fournisseur d’hébergement web, pour le site Siècle Digital.

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search