Oscobo : le nouveau moteur de recherche alternatif
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Avez-vous entendu parler d’Oscobo ? Ce petit nouveau a fait son entrée il y a quelques jours aux côtés des autres moteurs de recherche. D’origine anglaise, Oscobo permet aux utilisateurs de surfer librement sans être tracés et sans subir les attaques de publicités intrusives.

Oscobo : nouveau moteur de recherche alternatif qui respecte la vie privée de ses utilisateurs

Fondé par deux anciens de Yahoo et RIM, Fred Cornell et Robert Perin, Oscobo, mise sur le respect des données personnelles de ses internautes. Sa promesse : une navigation en toute liberté sans traçage ni publicité.

Oscobo n’est pourtant pas le premier moteur de recherche alternatif qui n’exploite pas les données privées de ses utilisateurs : DuckDuckGo, Xquick, StartPage ou encore Qwant. Oscobo propose également un service de navigation anonyme et garantit qu’aucune donnée personnelle ne sera conservée ou que des cookies seront enregistrés. Il n’y a aucun traçage d’adresse IP et le moteur lutte aussi contre le ciblage publicitaire.

En effet, Oscobo ne dispose pas de son propre index, il utilise celui de Bing. Ne pouvant pas copier/coller l’interface de Bing, l’outil propose un affichage différent avec des résultats sur deux colonnes : la première rassemble les pages web et la seconde les tweets liés à la requête.

En somme, Oscobo n’a rien de révolutionnaire mais se veut non intrusif : « No tracking. Just search ». Cette phrase très explicite, sur la page d’accueil du moteur, marque cette détermination à ne pas vouloir prendre ses utilisateurs pour des pigeons !

Oscobo : le moteur de recherche qui dit non à la publicité intrusive

« Au fil des mois et des années, l’historique des données personnelles et l’activité en ligne des utilisateurs, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur d’un nombre élevé de moteurs de recherche, est sous surveillance » a déclaré Robert Perin dans The Next Web. Il ajoute que  » ces données sont ensuite stockées, profilées et vendues à des annonceurs qui bombardent les consommateurs de spams, de bannières publicitaires et potentiellement de marketing direct téléphonique. Le pire dans tout ça est que cela peut accroître les prix des produits et services proposés en ligne. »

Attention, Oscobo n’a pas dit totalement non à la publicité mais ce qu’il ne fera pas c’est le ciblage publicitaire lié à l’exploitation des données personnelles.

Oscobo ne dispose actuellement que d’une version dédiée à la Grande-Bretagne mais il est prévu qu’au cours du premier semestre 2016, le nouvel arrivant envahisse l’Europe, et notamment la France avec une version francophone.

Si vous souhaitez découvrir d’autres moteurs de recherche alternatifs à Google et Bing, rendez-vous ici !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire