reconnaissance faciale facebook
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

À une époque où l’intelligence artificielle monte en flèche, la reconnaissance faciale est de plus en plus développée et utilisée par des entreprises, et même des états. En 2017, le géant américain avait déjà tenté d’utiliser la reconnaissance faciale pour apporter une option différente de l’authentification à deux étapes, sans grand succès. Cependant, des tests seraient actuellement effectués par le réseau pour déployer un système autour de ce concept. Votre agence SMO vous dévoile les informations les plus importantes de cette situation.

Des tests sont en cours

C’est une nouvelle fois Jane Manchun Wong, spécialiste de la rétro-ingénierie des réseaux sociaux, qui a fait cette découverte. La société de Marc Zuckerberg est en pleine phase de test pour une nouvelle vérification d’identité, basée sur la reconnaissance faciale. Le principe est simple : les utilisateurs du réseau devront prendre un selfie vidéo, afin de voir la totalité de leur visage. Le système est moins sécurisé que le Face ID d’Apple, qui ne capture que des « représentations mathématiques ». Cependant, Facebook certifie que personne n’y aura accès, et qu’elle sera supprimée trente jours après sa création. Enfin, pour vérifier que le compte est bien le vôtre, vous devrez envoyer une photo de votre pièce d’identité en respectant des conditions (sur une surface plate et une image assez claire).

Avec ce nouveau système d’identification, on peut penser qu’il serait dorénavant, moins probable de hacker un compte. Mais, l’effet inverse pourrait avoir lieu si les données faciales récupérées ne sont pas aussi protégées que l’affirme Facebook. Si les pirates de la toile étaient amenés à tomber sur ces données, les conséquences seraient terribles. Étant donné le passé de l’entreprise américaine concernant la confidentialité de ses utilisateurs, vont-ils faire confiance aveuglément à ce nouveau procédé ?

Facebook clarifie les choses

La firme de la Sillicon Valley a contacté Engadget à la suite de la sortie de ces informations. La société a souhaité démentir qu’elle travaillait sur un système de reconnaissance faciale. Elle affirme qu’elle est plutôt en phase de test sur un procédé, qui détecterait le mouvement et pourrait permettre de différencier un être humain et un robot. Si ces révélations sont véridiques, on ne serait pas sur de la reconnaissance faciale, mais plus sur un CAPTCHA 2.0 (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart). Cette vérification est une mesure de sécurité permettant de bloquer les robots à l’aide d’un code à recopier, ou une case à cocher, entre autres. En l’occurrence, Facebook veut passer au niveau supérieur.

Un nouveau logo de sortie

Dans le même temps, le géant américain a dévoilé un nouveau logo pour sa société. Cette initiative a été prise afin de mettre fin à une confusion. Il y a quelques semaines, on vous dévoilait qu’une grande partie des américains n’étaient pas au courant que Facebook détenait les applications WhatsApp et Instagram par exemple. Ce sera donc une façon de le signaler plus clairement. Pour Portal et Messenger, le message est déjà mieux pris en compte par les internautes.

facebook nouveau logo
Nouveau logo Facebook qui s’adapte aux couleurs de l’application sur laquelle il s’affichera.

Que retenir ?

Facebook procède à quelques changements. En plus d’améliorer l’expérience utilisateur avec le déploiement de sa nouvelle version web, le réseau social veut affirmer son image, l’assainir et démontrer que les accusations dont il est victime (principalement en matière de sécurité), ne sont pas particulièrement fondées. Mais il est difficile pour Marc Zuckerberg et son réseau, de promettre à 100% la confidentialité de ces informations, lorsque des politiques s’ajoutent à la discussion, afin d’utiliser ces données.

En tout cas, rien n’est officiellement acté. Ce n’est que l’analyse d’un code et peut-être que nous ne verrons jamais cette fonctionnalité en place.

Quoi qu’il en soit, votre agence SMO reste à votre disposition pour toute demande. Ses experts sont à votre écoute, et ils vous aideront à développer votre stratégie autour des réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Laisser un commentaire