Les clefs du succès pour bien référencer son site web
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Avoir un site internet pour votre entreprise est déjà un très bon début. Cependant, vos efforts ne doivent pas s’arrêter là car votre but ultime est d’être visible et d’attirer un grand nombre de visiteurs sur votre site. Bien référencer son site web devient alors une mission essentielle pour garantir le succès de sa présence en ligne.

Quelles sont les bases du référencement ?

Pour obtenir un référencement de qualité, il faut veiller à respecter 4 points essentiels :

  • L’indexabilité du site sur les moteurs de recherche : c’est à dire la capacité d’un contenu de page à être parcouru et indexé par les robots des moteurs de recherche. Un site techniquement bien codé aura plus de chance d’être indexable.
  • La pertinence de la page : correspondance entre les mots clefs tapés par les internautes et le contenu de la page.
  • Le Page Rank : indice utilisé par l’algorithme de Google pour déterminer la popularité des pages web qu’il indexe. Compris entre 0 et 10, la note maximale correspondant à la page considérée comme très populaire. Le moteur de recherche considère qu’une page est populaire lorsque de nombreux liens pointent vers elle.
  • Les médias sociaux : autrement dit le SMO (Social Media Optimization). Les contenus qui sont commentés, partagés, likés sont aujourd’hui pris en compte pour optimiser le positionnement d’un site et améliorer l’autorité des pages web.

10 points clés pour optimiser le référencement de votre site web

Vous n’allez certainement pas obtenir tout de suite la première place dans les résultats mais si vous suivez les 10 points ci-dessous vous allez progressivement améliorer votre référencement naturel et accélérer l’ascension de votre positionnement.

L’arborescence du site

L’arborescence d’un site web correspond à son architecture permettant de structurer le contenu du site. Il faut lister l’ensemble des contenus et les ranger dans des catégories et sous-catégories afin de proposer aux visiteurs une navigation simple et facile. Bien segmenter votre arborescence vous offrira l’opportunité de travailler un maximum de mots-clés et de favoriser la longue traîne. Cette dernière est une combinaison de mots-clés qui est certes peu recherchée par les internautes mais qui correspond à des demandes très spécifiques, c’est-à-dire à des visiteurs « qualifiés » qui sont réellement intéressés par votre site.

Des URLs propres et uniques

C’est un principe de base que tout référenceur vous répétera : une URL doit correspondre à une page unique ! L’URL doit aussi avoir du sens en définissant le plus possible le contenu de la page. Elle doit  également être « propre » c’est à dire ne pas comporter de caractères spécifiques , de chiffres ou de mots superflus comme les prépositions (le, la, du, des, etc.). Elle doit utiliser des mots clefs ciblés et être compréhensible par le visiteur. Il ne faut pas que l’internaute ait peur de cliquer sur une URL qu’il juge trop longue ou qui n’inspire pas confiance.

Par exemple, il vaut mieux privilégier une URL du type  » www.votresite.com/methode-referencement  » que celle du type  » www.votresite.com/index?=176980 « 

Le contenu

Depuis le temps que l’on vous le répète, le « contenu est roi » ! L’algorithme de Google donne une très grande importance à la qualité des contenus pour référencer un site. Votre priorité est donc de produire un contenu unique apportant une valeur ajoutée avec des informations pertinentes pour les visiteurs. Pour optimiser votre référencement, il est essentiel d’associer des mots clefs à vos contenus qui sont susceptibles d’être tapés par les internautes dans leurs requêtes. Attention à ne pas abuser des mots clefs, les robots d’indexation les repèrent rapidement ! Si la qualité rédactionnelle est pauvre, les internautes, en quête d’informations de qualité, quitteront rapidement votre site.  A avoir aussi en tête que Google pénalise les contenus dupliqués !

La structure sémantique

Un contenu unique c’est bien, le mettre en avant grâce à une structure sémantique conforme c’est mieux.  La sémantique permet de hiérarchiser le contenu et de le rendre plus visible. Les moteurs de recherche qui vont crawler les pages de votre site vont donner plus d’importance à un mot inséré dans une balise <H1> que dans une balise <P>.

Généralement, on utilise une balise <H1> suivie d’au moins deux balises <H2> séparées par du contenu entre chaque. Sinon, sachez que l’ordre d’importance est généralement le suivant :

  • Nom de domaine
  • URL de la page
  • Balise title
  • Balises <H1> … <H6>
  • Ancres des liens
  • Mots en gras

Les balises META

Les balises META (Keywords et Description) doivent être uniques, reprenant les bons mots clefs et doivent inciter au clic. Vous pouvez négligez la meta keywords mais n’ignorez pas de rédiger la meta description. Elle est très appréciée par les internautes puisqu’elle figure sous le titre de page dans les résultats Google. Partez sur 155 caractères pour la meta description. Sachez que Google ne compte pas en caractères mais en pixels, les référenceurs pointilleux parleront donc en pixels pour la taille des metas. En effet, une majuscule va prendre plus de place qu’une minuscule, c’est une information qui peut être utile d’avoir en tête pour gérer les dimensions de la balise.

Balise meta description de Powertrafic
Balise meta description de Powertrafic

L’indexation

Ne laissez pas Google indexer l’intégralité de votre site internet, sinon vous vous retrouverez rapidement avec du contenu de mauvaise qualité indexé, ou pire du contenu dupliqué comme les pages de tri ou la page « mentions légales ». Pour empêcher qu’un robot indexe une page de votre site, vous pouvez ajouter la balise meta suivante dans la section <head> de votre page : <meta name= »robots » content= »noindex »>

Le maillage interne

Le maillage interne signifie que les pages de votre site sont reliées entre elles. Or, elles ne le sont pas toutes systématiquement. Il est alors nécessaire de réfléchir à la manière dont les visiteurs et les moteurs de recherche parcourent les pages de votre site. . En rapport avec l’arborescence, il est important de lier l’intégralité de vos pages mais également  de favoriser le nombres de liens vers les pages importantes. Le maillage interne a un fort impact sur le référencement d’un site web. Ne négligez pas cette étape !

Le netlinking

En vigueur depuis plusieurs années avec l’algorithme Pingouin, gardez à l’esprit que la qualité prime sur la quantité. Favorisez des liens d’un site ayant la même thématique que vous et tâchez de varier le nombre de domaines référents. Plus vous avez des domaines différents avec un niveau d’autorité élevé, plus le positionnement de votre site sera meilleur. Compris au minimum entre 30 et 35, le niveau d’autorité d’un domaine correspond au degré d’importance que Google accorde à un site web. Vous pouvez oublier les 50 liens provenant d’un même nom de domaine ! Cela n’aura aucun poids pour votre référencement. Enfin, ayez en tête qu’un lien conceptualisé aura plus de poids.

Le mobile

Le mobile prend une toute nouvelle tournure aux yeux des moteurs de recherche. Faites donc attention à bien respecter les règles de Google pour la compatibilité mobile :
– Faire des sites en responsive design qui s’adaptent en fonction de la taille de l’écran des différents appareils (mobile, tablette, ordinateur, TV)
– Utiliser le dynamic serving ou « diffusion dynamique » qui affiche des codes distincts sur chaque appareil mais sur la même URL.
– Mettre en place des URL distinctes. Les différentes URLs mobiles affichent un code qui diffère selon une navigation sur ordinateur ou sur appareils mobiles.

Les réseaux sociaux

Pour finir ne négligez pas les réseaux sociaux. Certes, ce n’est pas le critère primordial mais il peut rapidement vous offrir une notoriété importante. En effet, les pages likées, commentées et partagées sont mieux classées dans les résultats de recherche.

Nous pourrions aussi vous parler de l’importance du sitemap, des richs nippets, du temps de chargement mais cela est abordé dans les audits que nous réalisons. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire