suppression url google
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Du contenu indésirable publié malencontreusement sur la toile ? De très anciennes pages que vous ne souhaitiez plus voir s’afficher sur la SERP ?

Il peut arriver à tout le monde d’être confronté à de pareilles situations. Google arrive à la rescousse en mettant à jour son outil de suppression temporaire d’URLs. En effet, c’est une manipulation qui permet aux propriétaires de sites internet de faire disparaître une page sur les résultats de recherche qu’affiche le moteur, le temps d’une période donnée.

Quels types d’URL peut-on supprimer temporairement ?

Une URL est l’adresse d’une page disponible sur internet. Sur son outil de suppression, le moteur de recherche prévoit que seules les adresses URLs dont on a la pleine propriété peuvent faire l’objet de suppression, même temporaire. Cela paraît logique, mais il est tout de même important de le préciser.

Nos recommandations quant à l’utilisation de cet outil

L’outil mis en place par Google est à utiliser en situation d’extrême urgence, uniquement. Il vous offre la possibilité de masquer très rapidement une page que vous ne souhaitiez plus faire indexer sur les résultats de recherche. Mais en aucun cas, il ne vous est demandé de l’utiliser pour nettoyer votre site internet. Notamment, des pages qui s’affichent désormais en « erreur 404 » qui sont normalement à supprimer définitivement pour améliorer votre positionnement. Prenez le temps de nettoyer votre site, car cet outil n’a pas pour utilité première de le faire à votre place.

Procédure de suppression des URLs sur Google

L’outil de suppression d’URLs de Google.

Ici, pour l’utilisation de l’outil de suppression temporaire des URLs, le moteur de recherche prévoit deux hypothèses.

L’hypothèse où l’utilisation de l’outil se fait dans les règles de l’art

Il s’agit ici du premier cas. En général, c’est une suppression assez rapide mais temporaire d’une URL dont on est le propriétaire. L’auteur de la suppression peut restreindre un contenu qu’il estime par exemple désormais trop sensible pour une certaine catégorie de public. Il ne le supprime pas de son site internet, mais le fait disparaître des résultats de recherche qui s’affichent sur Google. La suppression peut porter sur une image, comme une page entière. Par contre, si la personne à l’origine de la suppression, souhaite ne plus faire apparaître plusieurs pages de son site sur la SERP, elle devra supprimer temporairement chacune desdites pages concernées, une à une.

La deuxième hypothèse pour une utilisation non valide

Dans ce cas, l’auteur de la suppression souhaite faire disparaître l’URL d’une page dont il n’est pas le propriétaire. Le contenu peut présenter des irrégularités telles que :

  • Des infractions à la loi. Pour tous les contenus douteux, notamment ceux relatifs à des activités illégales répertoriées sur le net.
  • Une atteinte aux droits de la propriété intellectuelle (contenus dupliqués de toutes sortes).
  • Un contenu pour personnes adultes qui s’est glissé dans les résultats de recherche.
  • Le cas où les règles de Google ne sont pas du tout respectées.

 Google laisse la possibilité à toute personne le désirant, de faire supprimer définitivement un contenu qui remplit pleinement l’une des cases précédemment énumérées. Toutefois, une démarche doit être suivie et après analyse, Google a le dernier mot pour supprimer ou pas l’URL.

Le message de confirmation envoyé après la suppression temporaire d’une URL grâce à l’outil de la Google Search Console.

Quelques apports tout de même de la mise à jour de cet outil

Pour le coup, la mise à jour a apporté quelques petites modifications à l’outil de suppression de Google. Elle y a notamment intégré deux nouvelles sections, à savoir : le Filtrage SafeSearch et le Contenu obsolète.

Le « Filtrage SafeSearch » est la section qui regroupe l’ensemble des demandes d’inclusion d’URLs formulées au travers de l’outil. Les demandes concernent essentiellement les pages de votre site qui ont fait l’objet d’un signalement par les internautes. En effet, si une page a été masquée sur les SERPs, les internautes, chez qui elle continue de s’afficher, peuvent signaler cette anomalie. C’est donc dans ladite section que les requêtes formulées par les internautes à ce propos seront dûment répertoriées.

La section « Contenu obsolète », quant à elle, englobe toutes les demandes de suppressions d’URLs qui ont été faites au cours des six derniers mois.

Les principaux inconvénients de cette suppression de l’URL

Bien qu’invisibles sur les résultats de recherche générés par Google, les pages supprimées demeurent toujours viables et accessibles sur la plateforme d’origine. Les Googlebots ont d’ailleurs toujours la possibilité de les analyser, même si elles ne devront en revanche plus les suggérer aux internautes qui tapent les mots-clés affiliés à ces pages. Autrement dit, les pages seront analysées sans être indexées sur les moteurs de recherche.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Pour finir, la suppression temporaire d’URLs ne peut s’éterniser. Elle dure en moyenne 3 mois, soit quasiment près de 90 jours. La suppression temporaire équivaut ainsi à une invisibilisation éphémère des pages qui restent tout de même consultables par les internautes ainsi que les Googlebots, lors de leur visite sur le site directement.

Toutefois, si les pages momentanément supprimées dérangent réellement les auteurs des suppressions, il leur reste toujours la possibilité de faire effacer de façon radicale lesdites URLs, comme indiqué plus haut. Google prévoit à cette effet une démarche très rigoureuse à suivre.

Notre agence spécialisée en SEO peut vous accompagner dans la suppression, qu’elle soit temporaire ou définitive, de certaines de vos pages. Notre équipe d’experts en référencement naturel n’attend plus que vous. Commencez dès maintenant en nous contactant.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire