actions-on-google-plateforme-recherche-vocale-google-assistant
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

La recherche vocale est en train de s’imposer dans nos pratiques. Ce phénomène ne cesse de s’amplifier. Cet usage pourrait bien s’accélérer avec l’arrivée de « Actions on Google », une plateforme d’applications intégrant les fonctionnalités de Google Assistant. Lancé en octobre, 8 entreprises en France s’en emparent déjà.

Qu’est-ce que Google Assistant ?

Pour définir ce qu’est Google Assistant, ou l’Assistant Google, nous pourrions dire qu’il s’agit d’un « assistant personnel intelligent ». C’est du moins en ces termes qu’il est nommé par les équipes de Google, le jour de son lancement en France. Plus concrètement, Google Assistant vous permet d’effectuer une recherche personnalisée et vocale depuis votre ordinateur ou depuis votre téléphone, via un haut-parleur sans fil. Il a été développé pour les iPhone et les mobiles équipés d’Android 6.0 et plus, mais aussi pour Google Home, une enceinte connectée et équipée de Google Assistant.

Le principe est simple. Après avoir effectué un test de reconnaissance vocale, vous pouvez vous livrer à des conversations bidirectionnelles grâce à Google Assistant. Comment ? Dites simplement « OK Google », puis, posez votre question.

Pourquoi la recherche vocale s’impose dans les usages ?

La commande vocale est également disponible depuis les nouvelles enceintes équipées du dispositif Google Assistant. Les grandes marques qui le proposent sont JBL, Sony, Panasonic, Anker ou encore Mobvoi. À leur manière, elles démocratisent l’utilisation du haut-parleur intégré et le recours à la requête vocale. Cette pratique devrait de plus en plus entrer dans les mœurs, sans compter que toute une gamme d’appareils électroménagers connectés devrait apparaître prochainement sur le marché. Le fabricant LG travaille à des applications domotiques qui permettraient, via la commande « OK Google » de lancer l’aspirateur, le lave-vaisselle ou la machine à laver.

Par ailleurs, comme le souligne Raphaël Goumain, directeur marketing de Google France, lors de l’événement de lancement du Google Home, la requête vocale vient simplifier les interactions numériques au sein du foyer : « la commande à la voix permet de mieux profiter du moment dans lequel on est ».

Qu’est-ce que « Actions on Google » ?

La recherche vocale est donc un changement d’usage qui s’intensifie, en même temps que les recherches sur mobile augmentent. Cette année, pour la première fois, les requêtes sur téléphone ont dépassé celles qui étaient menées sur ordinateur.

En 2017, 52,7 % du trafic web total vient du mobile

Prenant en compte cette tendance, Amazon et Google ont créé des plateformes qui renvoient à des applications reposant sur la conversation bidirectionnelle. Amazon avait d’abord pris l’avantage en rendant Alexa capable de comprendre les recherches vocales et d’y répondre. Et le géant du e-commerce avait ensuite fait la différence en permettant l’intégration d’Alexa à des applications tierces. Ces applications vocales, appelées « Skills » ont pu par la suite être développées librement par des développeurs tiers. Comment ? Grâce à la mise à disposition du kit de développement « Alexa Skills Kit ».

Google riposta à la sortie de Google Home, en novembre 2016, avec l’intégration du Google Assistant à cette enceinte, mais aussi en lançant « Actions on Google ». Cette plateforme s’adresse aux développeurs pour leur permettre de créer des actions de conversation, afin d’intégrer leurs services à Google Assistant.

Source

Comment créer une application vocale grâce à « Actions on Google » ?

Depuis que Google a ouvert le kit de développement de Google Assistant aux développeurs, il est désormais possible de développer sa propre application vocale depuis la page dédiée. Il existe plusieurs façons de le faire :

  • Templates : construisez facilement votre application à partir d’un modèle prédéfini que vous pouvez personnaliser.
  • DialogFlow : utilisez cette plateforme conversationnelle qui intègre entre autres les fonctionnalités du SDK Actions pour vous permettre de concevoir votre propre expérience conversationnelle et de créer des applications (« Actions »).
  • Actions SDK : préférez ce kit de développement pour les conversations courtes avec des actions simples.

Les premières marques à tirer parti d’« Actions on Google »

Fin octobre, elles étaient 8 à se positionner. Chacune en fait un usage différent :

Actions on Google : la plateforme pour tirer parti de la recherche vocale

Actions on Google : la plateforme pour tirer parti de la recherche vocale

Actions on Google : la plateforme pour tirer parti de la recherche vocale

On compte également :

Pour conclure

Si l’arrivée en France de « Actions on Google » s’avère encore marginale, nul doute que le nombre d’applications va augmenter. Par voie de conséquence, la requête vocale va de plus en plus se pratiquer et entrer dans les usages courants. Les algorithmes vont ainsi s’enrichir du nombre grandissant de demandes et devenir de plus en plus performant dans leurs réponses. Vos recherches ne seront pas seulement vocales. Elles deviendront « audibles », c’est-à-dire de plus en plus compréhensibles par le moteur de recherches qui personnalisera la réponse (cf. notre article : « Dis-moi ce que tu cherches, je te dirais qui tu es »). On peut alors se demander dans quelle mesure « Actions on Google » ne va pas accélérer le recours à la recherche vocale. Et par conséquent, impacter votre référencement.

Pour vous aider à demeurer visible dans les recherches vocales de vos Internautes et pour adapter votre stratégie de référencement naturel ou payant, notre agence Powertrafic, attentive aux évolutions technologiques, est à votre écoute.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire