taux rebond visuel
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Certaines pratiques digitales ne sont pas simples à maîtriser et nécessitent une attention particulière. C’est le cas pour le taux de rebond, qui se révèle être un sujet assez difficile à parfaitement cerner. Les webmasters et les référenceurs ne comprennent pas toutes les données exprimées sur leurs comptes Analytics, au sujet de cet indicateur. Cependant, il est nécessaire pour les spécialistes, de s’intéresser aux pratiques qui peuvent avantager ou être nuisibles à ce taux de rebond. Ainsi, votre agence SEO vous liste les cinq mauvaises pratiques qu’elle estime néfaste pour votre taux de rebond.

Que prendre en compte pour le taux de rebond ?

La définition de ce phénomène

Le taux de rebond, qu’on peut aussi retrouver sous sa forme anglaise, « bounce rate », est un indicateur clé de performance (KPI). De façon plus claire, c’est la description de l’action de l’internaute qui accède à un site internet, et le quitte après avoir visualisé une seule et unique page. Dans la plupart des cas, c’est un des indicateurs qui aide à savoir si l’expérience utilisateur doit être revue et améliorée.

D’un point de vue plus technique, deux rapports sont intéressants à étudier pour les webmasters, sur Google Analytics : les rapports « présentation de l’audience », indiquant le taux de rebond global de votre site, et « toutes les pages » qui vous indique le taux de rebond pour chaque page. À partir de ces deux derniers, vous pourrez comprendre si votre taux de rebond anormalement élevé est un problème général, ou bien si vous devez vous occuper seulement de quelques pages de votre site, afin de faire baisser cet indicateur. En outre, le taux de rebond est pris en compte par l’algorithme de Google, et donc important pour votre référencement organique.

Afin d’avoir un aperçu et une vision de vos taux de rebond, une étude de RocketFuel, comprend un graphique vous donnant des explications sur les pourcentages que vous obtenez. Pour ce faire, l’agence américaine s’est basée sur environ 60 sites internet très variés, autant en matière de visiteurs qu’en matière d’activité de la société. Les données récoltées l’ont amenée à apporter ces conclusions :

  • 25% ou moins : il y a un problème sur le site.
  • entre 26 et 40% : le taux de rebond est excellent.
  • entre 41 et 55% : le taux de rebond est dans la moyenne.
  • entre 56 et 70% : le taux de rebond est au-dessus de la moyenne, mais cela peut se justifier selon votre type de site.
  • 71% et plus : le taux de rebond est inquiétant. Il est aussi possible qu’il y ait un problème sur le site.
taux-rebond-graphique
Graphique réalisé par RocketFuel à l’aide de ces connaissances et de son expérience dans le secteur

Un indicateur infaillible ?

Évaluer le taux de rebond n’est pas une tâche facile, car il faut prendre en compte le contexte global. Les données qui vous sont indiquées sur le service d’analyse d’audience de la firme de Mountain View, sont à nuancer selon  le type de site que vous tenez, les pages de vos sites touchées par des taux de rebond anormalement élevés ou trop faible. Selon RocketFuel, un taux de rebond « standard » peut varier entre 25 et 70%. Par conséquent, ce KPI ne peut être pris en compte de façon aveugle, sans une analyse de votre environnement digital.

Prenons en exemple, le taux de rebond élevé d’un annuaire ; dans cette situation, le webmaster ne doit pas avoir d’inquiétudes. L’utilisateur a assurément trouvé ce qu’il recherchait. Alors, votre mission est accomplie, car il n’avait pas à rebondir sur une autre page de votre site. Cela peut être le cas pour la page FAQ d’un site, ou encore avec un blog avec une page unique. Cependant, le taux de rebond peut être révélateur dans des cas où, la page visitée est considérée comme étant la façade et devant amener à d’autres pages de votre site. On peut prendre le cas d’une campagne Ads visant les ventes ou les prospects par exemple. Si le taux de rebond est élevé, la stratégie autour des mots-clés et des cibles est à revoir, d’autant plus qu’il y a un coût par clic à prendre en compte, contrairement au référencement organique.

En tout cas, afin d’avoir une réflexion plus pointue, vous pouvez comparer votre taux de rebond et le temps moyen des utilisateurs sur votre site. Peu importe le type de votre site, ce sera révélateur de la pertinence de vos contenus. Néanmoins, ce n’est pas forcément simple à mettre en place selon les pages. Sur Google Analytics, vous devez mettre en place une alerte automatique suite à l’action d’un internaute, appelée événement par Google. Pour les webmasters intéressés, vous pourrez trouver de plus amples informations pour cette mise en place, sur cet article.

Les raisons

Nous avons sélectionné pour vous, les cinq raisons les plus « dévastatrices » pour votre taux de rebond. Vous pourrez aussi vous appuyer sur nos conseils afin de remédier à chaque situation.

Chargement des pages trop long

Alors, nous souhaitons aborder d’emblée un sujet : des sites avec un chargement des pages trop long. Nous sommes à une époque où, les vitesses de connexion sont de plus en plus phénoménales, que ce soit sur desktop ou sur mobile. Il y a même la 5G qui va arriver à l’échelle mondiale ! Alors, ces innovations rendent les utilisateurs encore plus exigeants en ce qui concerne leur temps d’attente devant une page en chargement.

Nous vous conseillons de travailler sur cet aspect de votre site internet. Faites attention au serveur proposé lorsque vous choisissez l’hébergeur de votre site. Si le serveur n’est pas adapté à l’utilisation que vous faites de votre site, le chargement des pages ne sera pas optimal. De plus, la vitesse de chargement des pages de votre site est l’un des critères utilisés par l’algorithme de Google pour le référencement naturel.

Pour que votre site ne soit pas considéré comme étant lent, il ne faut pas que le temps de chargement dépasse les trois (voire deux) secondes. C’est John Mueller qui exprimait cette condition, répondant à la question d’un utilisateur de Twitter. D’ailleurs, vous pouvez retrouver les infos sur les vitesses de connexion de votre site à l’aide des outils de WebPagetest.

Les publicités

Toujours en rapport avec l’expérience utilisateur, une des raisons qui repousse les visiteurs de votre site, est la publicité. Elle peut se présenter sous énormément de formes, et être plus ou moins irritantes lors de la navigation de l’internaute. Alors, dans notre ère digitale, on est conscient que la publicité est d’une importance capitale. Mais il faut réussir à trouver un équilibre. Trop d’annonces sur votre site, peut vous voir être déclassés par l’algorithme de Google. Ne prenez donc pas de mesures radicales, et équilibrez votre intérêt économique et l’expérience utilisateur.

Un contenu mal soigné

Plus on avance, et plus vous pouvez constater, qu’en se focalisant sur les corrections à adopter, ces dernières ont souvent un impact sur le référencement naturel, et donc le taux de rebond. En l’occurrence, dans ce cas, nous évoquons l’impact négatif d’un contenu en ligne mal programmé.

Alors, nous vous conseillons de porter une attention particulière à la structuration de votre site. Ce point englobe énormément de paramètres, que ce soit la longueur des paragraphes, la variété des médias (image, vidéo, citation, etc), ou encore le descriptif des meta description et title tag, etc. L’amélioration de tous ces paramètres amènera votre expérience utilisateur dans une nouvelle dimension. Les utilisateurs se retrouveront plus rapidement, si vous définissez bien les segments de votre site. Ainsi, l’ergonomie éditoriale est à ne pas négliger pour un taux de rebond plus bas.

Un maillage interne défaillant

Comme on a déjà pu l’évoquer précédemment, il y a plusieurs causes à la variété du taux de rebond. Si vous faites partie des sites qui cherchent à garder les utilisateurs sur leur espace, pensez à vous intéresser à votre maillage interne.

Lorsque les internautes accèdent à une page web, la recherche n’est pas forcément finie ; elle peut amener à d’autres recherches, si vous êtes en train d’étudier un thème par exemple. Ou bien si vous êtes une marketplace, les internautes peuvent notamment être incités à s’intéresser à d’autres produits ou services.

Un maillage interne qui n’est pas bien structuré, peut résulter à ce que les utilisateurs poursuivent leur recherche ailleurs. Par conséquent, si votre taux de rebond est un élément que vous prenez en compte pour votre site, l’organisation des liens internes, redirigeant vers votre site, a son importance.

Une version mobile identique à la version desktop

Pour finir, nous estimons qu’une des raisons les plus préjudiciables à un taux de rebond est le fait de ne pas se concentrer sur une version mobile. À l’heure actuelle, une personne sur deux navigue sur la toile à l’aide d’un mobile. Pourtant, c’est sur mobile que les sociétés enregistrent un mauvais taux de rebond, souvent très élevé.

Plusieurs motifs peuvent l’expliquer ; souvent sur mobile, les recherches des utilisateurs ne sont pas poussées et le premier résultat trouvé peut être celui désiré. Le plus souvent, les recherches poussées sont effectuées sur desktop. Néanmoins, il ne faut pas écarter le fait que, des sites n’aient pas optimisé leur version mobile. Pour les mobinautes, c’est un supplice de devoir zoomer/dézoomer pour adapter le site à leur mobile, ou cliquer sur un lien en particulier, etc. Alors, développez une version mobile, qui vous sera encore plus nécessaire, notamment avec l’arrivée de la 5G, en 2020.

taux-rebond-moyenne-services
Moyenne du taux de rebond selon les appareils. Source : RocketFuel

Que retenir ?

Il existe une variété de raisons et de contextes étant la conséquence d’un taux de rebond élevé. Ce n’est donc pas forcément une fin en soi. Les raisons principales d’un taux de rebond élevé sont une expérience utilisateur négligée et un site mal optimisé. Il faut vérifier régulièrement que tout se passe bien pour les utilisateurs, afin de pouvoir rectifier le tir en temps et en heure. Il faut alors prendre soin de chaque page de votre site, apporter du contenu de qualité ; captiver l’attention des utilisateurs afin de baisser le taux de rebond, ou pourquoi pas, le faire revenir une prochaine fois.

Si vous souhaitez faire baisser votre taux de rebond, alors faites appel à nos experts en référencement naturel. Ils établiront une stratégie SEO à vos côtés, afin que vous ayez des résultats remarquables sur votre site.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire