La fin des cookies tiers signe-t-elle la mort de la publicité pour Google

L’annonce de Google de supprimer progressivement les cookies tiers en a surpris plus d’un dans le monde de la publicité et du marketing en ligne. En effet, cette nouvelle mesure constitue un grand pas vers un meilleur respect de la vie privée des internautes. Mais concrètement, qu’est-ce que cela implique ? Et quel sera l’impact de cette décision sur les différents acteurs du web ?

La nature des cookies tiers et la raison de leur remplacement

Les cookies tiers sont des fichiers que les sites Web stockent sur votre ordinateur et qui contiennent des informations personnelles. Leur but est, notamment, d’apporter une meilleure expérience utilisateur en suivant votre parcours sur plusieurs sites. Prenons un exemple : vous consultez un site de vente en ligne et vous ajoutez des articles dans votre panier. Puis, vous quittez le site sans valider votre panier. Grâce aux cookies tiers, ce dernier sera conservé pendant un certain temps. Et lorsque vous visiterez une nouvelle fois ce site, votre panier sera toujours disponible. Ainsi, vous retrouverez vos articles et pourrez finaliser votre commande si vous le désirez, sans devoir tout recommencer (recherche de produits, ajout dans le panier, sélection du mode de livraison …etc.). 

Seulement, se pose un problème de sécurité lorsque d’autres sites malveillants sont capables de lire ces cookies et d’extraire les informations de session du serveur. Il existe de nombreuses attaques possibles qui sont généralement empêchées par certains attributs de cookies. C’est d’ailleurs pour cette raison que le serveur met généralement fin à sa session après la fermeture du navigateur (dans un laps de temps).

Les mesures prises par Google

En ce début d’année 2021, Google a annoncé son intention de supprimer progressivement la prise en charge des cookies tiers – qui sont souvent utilisés pour suivre le parcours des internautes – dans Chrome au cours des prochains mois. Le fait que Google abandonne leur prise en charge n’est pas nécessairement une surprise. En effet, l’entreprise avait fait plusieurs annonces concernant la confidentialité dans Chrome. Mais, ce calendrier plutôt agressif (une suppression d’ici fin 2022) est nouveau, d’autant que ce changement n’aura pas uniquement des répercussions sur le géant du web. Il en aura également sur de nombreuses autres entreprises.

Selon Justin Schuh, ingénieur chez Google, il s’agit d’une « stratégie qui consiste à réorganiser les normes du Web, afin qu’il préserve la confidentialité par défaut ». Il ajoute aussi que Google ne veut pas faire cavalier seul et prévoit de passer par le processus des normes Web. De même, il indique que des essais devraient commencer au cours de l’année 2021 et que les annonceurs et éditeurs seront redirigés vers de nouveaux systèmes sur lesquels il travaille. 

À l’heure actuelle, de nombreux concurrents de Chrome, comme Firefox de Mozilla ont adopté des approches assez radicales pour simplement bloquer de nombreux cookies tiers. Google soutient que ce procédé se fera au détriment du Web et ne fera que conduire l’industrie à trouver des solutions de contournement.

L’impact de ces mesures sur le marketing affilié

Les cookies jouent un grand rôle dans les revenus publicitaires des acteurs du Web dans le monde entier. Ainsi, ils constituent une sorte de pont entre les utilisateurs et les produits qui font du business via des affiliés. Dès lors, ces nouvelles mesures auront un impact sur le marketing et le commerce en ligne.

Dans le scénario actuel, si vous avez recherché un produit sur un site Web, grâce aux cookies vous obtenez la même suggestion de site la prochaine fois que vous tapez le nom du produit dans la barre de recherche.

En revanche, avec la nouvelle politique de Google, les entreprises feront face à une concurrence encore plus rude puisque l’utilisateur pourra cliquer sur de nombreux autres liens sur une page de résultats. D’autant que Google détient les droits sur les données des utilisateurs et est également responsable de leur confidentialité. Par conséquent, avec la suppression des cookiers tiers, les internautes profiteront d’un système plus transparent, mais qui rendra plus difficle la commercialisation des produits en ligne.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn