coronavirus impact internet
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

L’année 2020 débute avec des problèmes majeurs, notamment avec cette crise sanitaire qui aujourd’hui, s’avère être mondiale. Débutée officiellement en novembre dernier, avec pour premières victimes humaines les habitants de la ville de Wuhan en Chine, le coronavirus est aujourd’hui érigé au stade de pandémie. Les personnes atteintes sont de plus en plus nombreuses avec un nombre important de morts. Des mesures de confinement très restrictives sont prises par les gouvernements de chaque pays touché. Étonnamment, les réseaux sociaux et surtout les moteurs de recherche en sont également affectés. De quelle manière exactement ?

Coronavirus : la peur gagne du terrain !

Quel est le pays qui compte le plus de demandes sur Google concernant le coronavirus ? Quelles demandes les gens apeurés formulent-ils principalement sur le moteur de recherche ? Quels sont les pays les plus paniqués par cette crise ? Voilà là les principales questions auxquelles répondait une étude réalisée par SEMrush. Elle a été faite sur la base des recherches effectuées par les utilisateurs de Google entre janvier et février 2020 concernant le virus.

coronavirus semrush carte
La carte de la peur réalisée par SEMrush à propos du coronavirus.

Les uns après les autres, voici donc la liste des pays qui se sont le plus interrogés sur l’épidémie de Coronavirus dernièrement sur Google. Au regard de la période considérée, deux mois exactement, les chiffres sont impressionnants. Les disparités entre eux également.

  • États-Unis : 160 800 000
  • Allemagne : 39 504 000
  • Brésil : 32 304 000
  • Canada : 26 400 000
  • France : 26 400 000
  • Inde : 26 400 000
  • Italie : 26 400 000
  • Royaume-Uni : 26 400 000
  • Australie : 17 664 000
  • Mexique : 17 664 000
  • Espagne : 14 480 000

Cette liste est loin d’être exhaustive. Nous n’avons là repris que les pays ayant comptabilisé au moins plus de dix millions de recherches à ce sujet. Il convient de préciser ici que la Chine et la Russie n’ont tous deux pas été pris en compte par cette analyse. La première, car elle interdit l’utilisation du moteur de recherche Google.  Et la seconde, car elle a une forte préférence pour son concurrent Yandex.

Les nouveaux outils qui font leur apparition sur la toile

Les e-technologies souhaitent également apporter leur pierre à l’édifice. C’est par exemple le cas avec le moteur de recherche Bing qui innove en proposant son propre outil de suivi de statistiques de la maladie. Il s’agit entre autres, d’une cartographie qui précise le nombre de cas malades, de personnes guéries et de décès à travers le monde. Cet outil, déjà opérationnel, est non négligeable, puisqu’il propose même des chiffres sûrs, répartis entre pays respectifs. Il a pour but premier de cibler concrètement les plus grands foyers de contagion. Par ricochet, il permet aussi aux internautes de suivre, depuis chez eux, l’évolution de cette crise sanitaire.

outil bing coronavirus
L’outil développé par Bing pour assurer le suivi du coronavirus.

Google leur emboîte le pas. Au travers de sa filiale Vérily, spécialisée dans le domaine sanitaire, on constate le développement d’un site web permettant de dépister le virus. Cet outil ne sera certainement pas disponible pour la crise actuelle de coronavirus. Mais, il pourra aider à faire un premier tri entre les potentiels futurs malades lors de la prochaine épidémie. Il suffira d’indiquer les symptômes ressentis à l’outil qui, lui, déterminera s’il est nécessaire ou non de pratiquer un test à l’individu concerné. Outil tout de même non négligeable, au vu du prix auquel le test est effectué aujourd’hui. Il semblerait que le groupe souhaite d’abord le tester à San Francisco, avant de l’étendre à d’autres régions.

Les efforts de diffusion de l’information par le canal des réseaux

Les réseaux sociaux sont loin d’être en reste. Récemment c’est Twitter qui a rajouté sur son haut de page, un onglet « COVID-19 » qui regroupe toutes les infos véhiculées sur l’hashtag #coronavirus dans chaque pays. La plateforme de l’oiseau bleu laisse tout de même la possibilité à ses utilisateurs de masquer cet onglet, afin de ne pas polluer leur fil d’actualités.

YouTube, plus timide, fait apparaître chez ses abonnés un onglet du même type, mais plutôt en bas de page. On peut y apercevoir de forts symboles, notamment Marianne placée en plein centre du drapeau français. Ceci pour spécifier qu’il s’agit bien d’informations du gouvernement. Comme le précédent, le réseau laisse également le choix à ses utilisateurs d’ignorer ou pas lesdites publications.

Snapchat, quant à lui, relaie les informations officielles et diffuse les contenus d’influenceurs qui ironisent sur la situation de confinement.

Les outils de Google adaptés à la situation de crise actuelle

Au vu du contexte, c’est sans surprise que de nombreux évènements se sont vus décaler, reporter ou tout simplement annuler. C’est en ce sens que Google a pris l’initiative d’adapter son outil de données structurées. C’est la balise Event qui, pour le coup, s’est vu conférer de nouvelles fonctionnalités. Ont donc été ajoutées, les données EventPostponed pour simplement décaler l’évènement à une date ultérieure, EventCancelled en cas d’une annulation totale de l’évènement, EventRescheduled pour indiquer une nouvelle date définie pour la tenue de l’évènement et enfin, EventMovedOnline/VirtualLocation pour le cas où l’évènement se déroulerait désormais en ligne. Des changements qui sont indiscutablement les bienvenus pour faciliter au mieux la nouvelle organisation desdites manifestations.

coronavirus adaptation google
Google réadapte sa balise Event suite à l’épidémie de Coronavirus.

Rappel des mesures à prendre en cas de suspicion de coronavirus

Pour finir, si vous pensez avoir contracté la maladie, ne vous rendez surtout pas à l’hôpital. Appelez le SAMU ou votre médecin traitant, l’un ou l’autre viendra directement vous consulter à votre domicile. Respectez les règles d’hygiène et surtout de confinement. Évitez le plus possible d’être en contact avec d’autres personnes.

En attendant que cette épidémie passe, notre agence continue de fonctionner en respectant la consigne de télétravail. Pour toute question en matière de SEO ou SEA, toute notre équipe reste disponible, par mail ou par téléphone. Alors, contactez-nous 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire