Google Images de plus en plus présent dans la SERP
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cette nouvelle nous vient d’une étude réalisée par seoClarity et relayée par Abondance. En effet, la plateforme SEO a analysé et suivi l’évolution de milliards de pages sur Google dans le monde entier ainsi que les modifications apportées par Google sur la SERP. De cette analyse, il ressort que les carrousels d’images apparaissent de plus en plus dans la page de résultats du moteur de recherche. D’un point de vue SEO, cela signifie qu’il va falloir bien veiller à optimiser les images présentes sur votre site. En tant qu’agence de référencement naturel, on vous rappelle quelles sont les optimisations à effectuer.

Rappel sur l’affichage des images dans la SERP

Pour rappel, les images issues de Google Images peuvent apparaître sur la SERP sous deux formes. Il peut s’agir d’un carrousel d’images en ligne ou en bloc, comme vous pouvez le voir avec les deux exemples ci-dessous.

En revanche, contrairement à ces deux exemples, les carrousels d’images n’apparaissent pas systématiquement en position zéro. Ils peuvent apparaître à n’importe quelle position, et ce, sur n’importe quelle page de résultats. Dans l’exemple ci-dessous, sur la requête « pull maje », le carrousel d’images apparaît en quatrième position des résultats de recherche. Quant au carrousel d’images en haut de la SERP, il ne s’agit ni plus ni moins que d’annonces sponsorisées Google Shopping.

Que retenir de l’étude ?

La plateforme seoClarity s’est rendue compte qu’un changement majeur était en train de se déployer sur Google lorsque plusieurs de ses systèmes d’alerte ont clignoté rouge en même temps. Même si ce n’était pas dû à une mise à jour de l’algorithme de Google, il était certain qu’un changement important était en train de se dérouler. Qu’ont relevé les indicateurs ?

De plus en plus de mots-clés associés à Google Images dans le top 10 de la SERP

Évolution des données seoClarity sur la fluctuation de Google Images dans le top 10 des positions sur la SERP

Ce graphique montre l’évolution du nombre de mots-clés pour lesquels Google Images figure dans les 10 premiers résultats de recherche. Il ressort que ce nombre de mots-clés a bondi entre le 12 et le 13 avril 2019 et a ensuite augmenté une nouvelle fois entre la période du 13 et du 19 avril. La part des images présentes dans le top 10 de la SERP passe donc de 24% à 34%. Cela signifie que plus d’un tiers des requêtes Google fait apparaître Google Images.

seoClarity n’est pas le seul à avoir remarqué ce changement puisque les données de Moz et RankRanger font état des mêmes tendances.

Évolution des données Mozcast sur la fluctuation des SERP
Évolution des données RankRanger sur la fluctuation des SERP
Données RankRanger sur la fluctuation des SERP

Google Images de plus en plus présent dans le Top 3

D’après les relevés de seoClarity, on remarque également que les images apparaissent désormais de plus en plus dans le Top 3 de la page de résultats. En effet, les 20 février, 13 avril et 19 avril derniers, la plateforme a observé une augmentation de l’apparition des images dans le Top 3 de la SERP, comme en témoigne le graphique ci-dessous.

Évolution des données seoClarity sur la fluctuation de Google Images dans le top 3 des positions sur la SERP

Les images sont donc très importantes pour le référencement naturel d’un site. Bien qu’elles aient toujours été prises en compte par l’algorithme de Google, il apparaît dorénavant qu’elles sont davantage encore utiles pour le SEO. Il est donc bon de rappeler quelles sont les optimisations à mettre en place pour améliorer le référencement de ses images.

Comment optimiser vos images ?

Les images sur Google Images représentent une source de trafic sur votre site et un gain en visibilité qu’il ne faut pas négliger. De plus, l’algorithme de Google apprécie la présence d’images dans les contenus présents sur votre site, par exemple dans un article de blog. Ces arguments couplés à ce changement observé par seoClarity vont finir de vous convaincre d’optimiser vos images. Mais comment faut-il faire ?

Renommez le nom des images

Avant toute chose, il faut bien penser à renommer le fichier de vos médias, que ce soit une image, un GIF ou encore une vidéo, avant de les télécharger sur votre CMS. Pour les renommer, il y a quelques règles à respecter. Le nom du fichier doit être court et concis (environ 3 à 5 mots) tout en contenant des mots-clés en lien avec le fichier et l’article. Ensuite, pour que les robots de Google puissent comprendre rapidement la thématique du fichier, il est important de respecter ces règles :

  • Ne pas utiliser de caractères spéciaux (exemple : les accents) ni d’espaces
  • Séparer les mots-clés par des traits d’union ( – ) et non des tirets bas, appelés aussi underscore ( _ )
  • Ne pas utiliser de majuscules
  • Éviter les chiffres.

Si vous avez fait une capture d’écran de résultats SEMrush par exemple, ne téléchargez pas votre image telle quelle avec ce nom de fichier : « Capture d’écran 2019-05-06 à 09.17.01 ». Renommez votre fichier ainsi : « semrush-resultats-seo-client ».

Renseignez et optimisez la balise Alt

La balise Alt, appelée aussi le texte alternatif, correspond au texte qui s’affiche lorsque l’image ne s’affiche pas correctement à cause d’un problème de connexion par exemple. Les robots de Google sont aussi capables de la lire lorsqu’ils explorent votre site Web puisqu’elle apparaît dans le code. Elle a donc un intérêt pour le référencement naturel, il faut bien la renseigner. Comme pour le nom du fichier, la balise Alt doit être descriptive et construite, pas seulement pour les robots de Google, mais aussi pour les utilisateurs. En effet, la balise Alt sera lue par les outils d’accessibilité à destination des personnes malvoyantes. Attention, il ne faut pas non plus la suroptimiser par du keyword stuffing, une pratique consistant à insérer le plus de mots-clés possible.

La balise Alt est à renseigner sur votre fichier média une fois téléchargé dans votre CMS. Voici un exemple avec le CMS WordPress :

Méthode pour renseigner la balise alt sur le CMS WordPress

Compressez vos images

Dans un souci d’optimisation du temps de chargement, le poids des images doit être réduit. Le temps de chargement est en effet un critère pris en compte par Google. C’est aussi un critère important pour l’expérience utilisateur. Pensez donc à compresser chaque image pour les alléger. Il existe des outils gratuits sur Internet pour le faire, comme par exemple kraken.io. Vous pouvez aussi utiliser Photoshop ou Illustrator grâce à la fonction Enregistrer pour le web.

Renseignez le titre et la légende de l’image

Pour aider Google à comprendre la signification d’une image, il est aussi utile de la contextualiser en renseignant la légende et le titre. Par défaut, le titre sera le même que le nom du fichier. Vous pouvez le modifier directement dans votre CMS ainsi que la légende. Il est aussi possible de renseigner l’attribut title de l’image, même si cela n’a pas d’impact sur le SEO. En revanche, cela peut avoir un intérêt pour les utilisateurs. Ces derniers le voient lorsqu’ils placent le curseur de la souris sur l’image.

Que retenir ?

Le changement observé par seoClarity nous montre que les images ont un grand intérêt dans le référencement naturel. Leur optimisation est donc un élément qu’il ne faut pas négliger. En plus des conseils ci-dessus, vous pouvez également vous reporter à un ancien article de notre blog un peu plus détaillé sur le sujet du référencement des images. Vous apprendrez par exemple à connaître les formats d’image à privilégier et la résolution idéale. Si vous avez besoin d’approfondir le sujet, vous pouvez aussi nous laisser un commentaire ou nous contacter ici.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 réflexions au sujet de “Google Images de plus en plus présent dans la SERP”

Laisser un commentaire