Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Depuis la fermeture de Google Reader en 2013, les outils de veille et de curation de contenus ne cessent de se développer. Dans un contexte professionnel, il existe différents types de veille. On peut effectuer des veilles commerciales, concurrentielles, créatives, médiatiques, etc. Quel que soit l’objectif de la veille, nous allons vous montrer de quelle manière il faut effectuer une veille et une curation de contenus performantes grâce à des outils pertinents.

#1 Gérer ses flux RSS avec des lecteurs

Pour ne rien manquer des nouveautés proposées sur un site Internet, vous pouvez d’abord vous abonner aux flux RSS. En faisant cela, l’abonné reçoit automatiquement les contenus récemment créés sur un site Internet. C’est par le biais d’un agrégateur ou d’un lecteur de flux que l’on peut s’abonner, recevoir et lire les nouveaux contenus d’un site. Cela s’avère très utile lorsque l’on veut être averti des nouveaux articles publiés sur un blog. Ici, on n’a plus besoin de s’abonner à une newsletter ni d’aller directement sur le site Internet en question.

Après la fin de Google Reader, l’agrégateur de flux Feedly s’est emparé du marché. Avec une ergonomie simple et intuitive, il est l’outil le plus plébiscité pour s’abonner à des flux d’articles sélectionnés en fonction de ses besoins. On doit aussi ce succès aux fonctions de recherche avancée et aux nombreuses options de personnalisation possibles pour gérer ses abonnements aux flux RSS.

Curation de contenus avec Feedly agrégateur de flux RSS

Mais Feedly n’est pas le seul lecteur RSS disponible. On trouve par exemple Netvibes qui, comme Feedly, intègre des applications tierces telles que des réseaux sociaux.

L’intérêt de Netvibes réside dans l’automatisation des tâches, ce que Netvibes appelle « Potions ». Elles permettent de créer des tâches prédéfinies en fonction des éléments déclencheurs et des actions souhaités. Vous avez aussi la possibilité de choisir des Potions « prêtes à l’emploi ». Les Potions vous permettent par exemple de recevoir des notifications (e-mail, SMS, …) chaque fois qu’un contenu est publié. Cela permet également de partager automatiquement certains contenus prédéfinis sur les réseaux sociaux.

Exemples de Potions possibles :

  • Quand tel influenceur publie une nouvelle photo sur Instagram, partagez-la automatiquement sur Twitter et Facebook.

curation de contenus veille potions netvibes

  • Quand Powertrafic publie un nouvel article sur son blog, ajoutez-le à une liste de lecture Pocket et partagez-le sur Facebook.

curation de contenus veille potions netvibes

D’autres agrégateurs de contenus existent. On peut citer Digg, Inoreader, Flipboard ou encore News Republic. La plupart de ces lecteurs ont des extensions disponibles sur les navigateurs Web, ce qui est très pratique.

#2 Utiliser des outils de partage de veille

Lorsque vous avez collecté les informations, vous pouvez les partager sur des outils dédiés. Ces outils vont aussi nourrir votre propre veille. Le plus connu de ces outils est certainement Scoop.it. A partir des mots-clés qui vous intéressent le plus, Scoop.it va vous proposer les nouveaux articles relatifs à votre veille.

Partage de veille et curation de contenus avec l'outil scoop.it

De la même manière, paper.li et diigo sont d’autres outils que vous pouvez utiliser pour le partage d’informations.

Si vous souhaitez effectuer une veille partagée entre plusieurs collaborateurs, alors l’outil Stample semble être le plus judicieux. Il vous permet de collecter, éditer et partager des informations dans le cadre d’une veille collaborative. La plateforme de veille collaborative elCurator s’inscrit sur ce même credo.

#3 Optimiser les fils d’actualité sur les réseaux sociaux

Une veille peut très bien se faire sur les réseaux sociaux, en particulier, sur LinkedIn, Facebook et Twitter.

  • Surveillez votre e-réputation : Si vous souhaitez surveiller la réputation de votre entreprise, vous pouvez vérifier par vous-même ce qui se dit de vous sur chacun des réseaux sociaux (à l’aide des hashtags notamment). Sinon, des outils s’en chargent pour vous, tels que Talkwalker ou KeyHole (pour Twitter et Instagram).
  • Créez de l’engagement sur les contenus intéressants : Dans un contexte de veille et de curation de contenus, vous pouvez orienter et optimiser votre fil d’actualité. La plupart des algorithmes des réseaux sociaux prennent en compte votre engagement sur ces derniers. Ainsi, plus vous interagissez sur certaines publications, plus les futures publications de ces personnes et entreprises apparaîtront dans votre fil d’actualité.
  • Personnalisez votre fil d’actualité : Sur Twitter, vous pouvez créer des listes pour gérer tous vos abonnements et ainsi filtrer les tweets de votre timeline. De même sur Facebook, vous pouvez catégoriser vos amis. Mais Facebook ne prend plus seulement en compte votre engagement et vos listes d’amis. L’algorithme intègre désormais le temps passé sur une publication et même vos préférences. Maintenant, vous pouvez choisir ce que vous préférez voir apparaître dans votre fil d’actualité. Enfin, Facebook envisagerait de créer différents fils d’actualité classés automatiquement sous plusieurs thématiques (ex : sport, actualités, …).

Choisir ses préférences de fil d'actualité sur Facebook

Les préférences du fil d'actualité Facebook

#4 Créer des alertes sur les mots-clés à surveiller

Votre veille peut tout simplement reposer sur des mots-clés précis que vous surveillerez. Commencez par créer des alertes sur Google. Lorsque des nouveaux résultats correspondant à vos mots-clés s’affichent sur Google, vous en serez immédiatement informé par e-mail ou via un lecteur RSS. A noter que Talkwalker propose aussi un système d’alertes.

curation de contenus : google alertes

Il existe aussi des outils dédiés, plus efficaces pour être prévenu en temps réel de l’apparition d’un mot-clé précis sur Internet. L’outil Mention passe au crible les sites Web, les réseaux sociaux, les blogs et forums pour vous faire remonter tout ce qui est relatif à votre mot-clé.

#5 Sauvegarder les articles les plus pertinents

Lorsqu’on effectue une veille, il est intéressant de sauvegarder les contenus les plus pertinents. Pour cela, il convient d’utiliser des outils de bookmarking (marque-page), à l’instar de Pocket et Instapaper. Ces deux outils permettent d’enregistrer facilement n’importe quel contenu (article, image, vidéo, site internet, etc.) depuis un navigateur Web ou un réseau social. Il existe différentes façons de sauvegarder un contenu. Vous pouvez par exemple cliquer sur l’extension dédiée dans votre navigateur Web. Le contenu sera sauvegardé dans la catégorie de votre choix.

Curation de contenus : Interface Pocket pour sauvegarder des articles
Pocket

Contrairement aux agrégateurs, l’avantage de ces deux outils est de pouvoir consulter le contenu sauvegardé même sans connexion internet.

Google s’est aussi lancé sur la sauvegarde de liens en sortant son extension « Save to Google ».

Sur les réseaux sociaux, vous avez aussi la possibilité de sauvegarder certaines publications. C’est notamment le cas sur Facebook et Instagram. Mais les outils cités précédemment restent beaucoup plus développés. Ils ne servent pas seulement à enregistrer un contenu, mais aussi à les classer, les annoter, les exporter, etc.

#5 Classer et archiver les contenus de veille

Pour finir, après avoir fait votre veille, sélectionné et lu les articles les plus pertinents, il est temps d’archiver ce que vous souhaitez garder. Evernote est alors l’outil qu’il vous faut. Il vous permet d’enregistrer n’importe quel contenu (articles, images, sons, URL, etc.) sous forme de notes. Elles sont rangées dans un carnet thématique et archivées via des mots-clés. Vous pouvez accéder à vos notes n’importe où, depuis n’importe quel support, et les annoter, puis les partager. Selon la version dont vous disposez, vous avez même accès à vos carnets de notes hors-ligne.

La veille et la curation de contenus ne sont pas une perte de temps, mais elles peuvent l’être si elles ne sont pas correctement menées, de façon organisée. Au contraire, cette démarche s’inscrit dans une réelle stratégie de développement de votre entreprise. En fonction du type de veille choisi, vous allez pouvoir vous démarquer de la concurrence, améliorer votre image et votre offre, ou encore élaborer des stratégies pertinentes. Si aux termes de votre veille, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas assez visible sur Internet, alors vous devriez vous lancer dans une stratégie de référencement. C’est à ce moment là que nos experts SEO/SEA interviendront. Pour les contacter, c’est par ici que ça se passe.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire