Moins de clics sur les résultats organiques, plus de clics sur les résultats payants

Le comportement des internautes est en perpétuelle évolution. Aujourd’hui, par exemple, leurs requêtes sont davantage géolocalisées et beaucoup plus précises. Une étude récente, réalisée par Rand Fishkin et Jumpshot, vient également de mettre en lumière un autre phénomène. Ils cliquent de moins en moins sur les résultats naturels de la page de résultats de Google, que ce soit sur mobile ou desktop. À l’inverse, ils cliquent légèrement plus sur les résultats payants. Est-ce alors une raison pour investir plus de temps et d’argent dans votre stratégie SEA au détriment de votre stratégie SEO ? La réponse est NON. Cette tendance dénote plutôt d’un changement de comportement auquel on doit s’adapter. Ainsi, le référencement naturel doit désormais intégrer ces nouveaux paramètres.

Que nous apprend l’étude sur les comportements des internautes sur Google ?

Rand Fishkin est un expert reconnu dans le monde du référencement naturel. Il est aussi le fondateur de la société Moz, spécialisée dans les logiciels et outils SEO. En collaboration avec l’entreprise d’intelligence digitale Jumpshot, il a étudié des milliards de recherches, de 2016 à 2018, aux États-Unis et en Europe. Cette étude a permis de faire ressortir 4 tendances dans l’évolution des recherches sur Internet.

4 constats sur les habitudes de recherche des internautes

  • Les internautes cliquent de moins sur les résultats naturels de la page de résultats de Google.
  • Ils cliquent plus sur les résultats payants, à savoir les annonces textuelles de Google Ads.
  • La hausse des clics sur les résultats payants ne compensent pas la baisse de ceux sur les résultats organiques.
  • De plus en plus d’internautes font des « recherches sans clic ».

Pourquoi les internautes cliquent moins sur les résultats organiques ?

Les constats évoqués ci-dessus mettent en évidence un nouveau comportement chez les internautes. S’ils cliquent de moins en moins sur les résultats naturels et font de plus en plus de recherches sans clic, c’est qu’ils trouvent la réponse à leur requête directement dans la SERP. C’est d’ailleurs un phénomène logique puisque Google favorise les réponses courtes et rapides directement en haut de la page de résultats par le biais des Rich Snippet, des Answer Box, etc. Google n’est plus seulement un moteur de recherche, il devient un moteur de réponses.

D’après les résultats de l’étude, on remarque également que la baisse du taux de clics sur les résultats naturels est beaucoup plus flagrante sur mobile plutôt que sur desktop. Cela peut éventuellement s’expliquer par le fait que la taille de l’écran d’un mobile réduit l’affichage des résultats naturels. Les mobinautes sont donc davantage confrontés aux résultats payants et aux Rich Snippets qu’aux résultats naturels. Ils doivent d’autant plus scroller pour les atteindre, et il n’est même pas nécessaire qu’ils le fassent puisqu’ils peuvent trouver une réponse dans les résultats payants ou les Rich Snippets.

Face à cette tendance, comment adapter sa stratégie digitale ?

Miser sur une stratégie de référencement payant

Les annonces textuelles de Google Ads sont les premiers résultats qu’un internaute voit dans sa page de résultats. Il serait donc tout à fait pertinent de déployer une stratégie SEA pour améliorer significativement votre visibilité et vous assurer d’avoir un bon taux de clics.

Privilégier de faire des contenus à forte plus-value

Le SEO aime les mots. Plus un contenu est long et qualitatif, plus l’algorithme de Google favorisera sa page Web sur le moteur de recherche. En effet, SerpIQ a montré dans une étude que plus les contenus sont longs, plus ils apparaissent en haut du top 10 des résultats de recherche. De plus, les contenus classés dans le top 10 des résultats de recherche font en moyenne plus de 2 000 mots. Les contenus longs seront ainsi propices à la création de backlinks, ce qui est favorable à votre référencement naturel.

Longueur moyenne des contenus dans le top 10 des serp

Les contenus longs ne sont pas bénéfiques que pour les moteurs de recherche. Ils le sont aussi pour les utilisateurs. Ils servent à montrer votre crédibilité et votre expertise auprès des internautes. Ce type de contenus est d’ailleurs source d’engagement et de conversion.

Optimiser son site pour les Rich Snippets

Sachant que Google a tendance à favoriser des réponses courtes et rapides aux internautes, autant mettre toutes les chances de votre côté pour y figurer. Par conséquent, vous devez optimiser votre site au moyen de balises sémantiques dans le code HTML. Il est aussi recommandé d’optimiser votre contenu. Cela va permettre de maximiser vos chances d’apparaître en position 0, c’est-à-dire en Featured Snippet. Il convient alors de rédiger des contenus qui répondent aux requêtes des internautes.

Que retenir ?

Le fait que les internautes cliquent de moins en moins sur les résultats naturels de Google n’est pas une menace pour le SEO. Le phénomène, observé par Rand Fishkin et Jumpshot, traduit plutôt un nouveau paramètre qu’il faut prendre en compte dans sa stratégie. Ainsi, il est pertinent d’ajuster sa stratégie de référencement naturel pour apparaître en haut des résultats de recherche, voire en position zéro. Pour atteindre vos objectifs marketing beaucoup plus rapidement, vous pouvez également vous tourner vers une stratégie de référencement payant, d’autant que les internautes cliquent un peu plus sur les liens sponsorisés.

Quelle que soit l’option que vous choisissez, l’agence Powertrafic peut s’occuper de votre stratégie. N’hésitez pas à contacter nos experts SEO et SEA.