snapchat ads bilan financier
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Alors qu’il attirait de moins en moins ses utilisateurs, Snapchat avait réussi à rectifier le tir. Dorénavant, leur objectif principal est de gagner la confiance des investisseurs. Pour développer sa société et principalement ce secteur Ads, la société américaine tente de trouver des solutions diverses et semble être sur la bonne voie. Votre agence SMO vous détaille les points importants du bilan dévoilé par Snapchat, pour le troisième trimestre.

Snapchat dépasse les attentes

La société d’Evan Spiegel a sorti le bilan financier complet de son troisième semestre, et les chiffres sont plutôt bons. Le nombre d’utilisateurs est à la hausse avec 210 millions de « snapchatteurs » actifs au quotidien, soit 13% de plus relativement à l’an passé, au même trimestre, ou bien 7 millions de plus que le trimestre précédent. Ainsi, cela résulte sur une hausse du taux d’engagement sur l’application, notamment sur l’onglet Discover avec une augmentation de 40% par rapport à l’an passé. Des chiffres plus qu’honorables, mais ce n’est pas tout.

En outre, on constate sur ce rapport de Snapchat qu’il y a une augmentation des recettes : l’application au fantôme a enregistré une hausse de 50% en passant de 297,7 millions à 446,2 millions de chiffre d’affaires. Quant au seuil de rentabilité, il est prévu que la société l’atteigne avant la fin de l’année.

« Nous avons communiqué des résultats solides pour ce trimestre, et nous sommes ravis de voir que nos investissements continuent de stimuler la croissance de notre communauté et notre entreprise. Nous sommes une société à forte croissance, avec un levier d’acquisition consolidé, un chemin tout tracé pour être rentable, une vision claire pour le futur, et la capacité d’investir sur le long-terme. Nous avons hâte de travailler sur les opportunités qui vont s’offrir à nous. » Evan Spiegel, CEO

Les dessous de ce développement

Impliquer les utilisateurs

C’est un des points importants de la progression de l’application de partage de photos et vidéos : prendre en compte ce que les utilisateurs recherchent et les faire participer aux avancées de leur communauté.

D’une part, Snapchat s’est concentré sur la création d’une version spéciale pour Android. La société était impliquée qu’auprès d’Apple depuis sa création, en 2011. Alors, elle a décidé d’offrir un service plus fluide et pratique pour les utilisateurs Android.

D’autre part, Evan Spiegel a souhaité apporter des outils interactifs pour la communauté. On peut penser au développement des filtres et des lenses ; pour la plupart, ils ont fait leur apparition avant 2019, mais leur impact s’est développé cette année, grâce à des concepts tels que la réalité augmentée ou la montée en puissance du Lens Studio, par exemple. Le second, application de création d’animations en deux dimensions, a vu son utilisation grimper avec 100 000 créations de lenses en plus par rapport au trimestre précédent. On peut aussi penser aux Snap Games.

Séduire les annonceurs

Ensuite, le second point sur lequel la société américaine s’efforce de trouver des idées pour ses annonces publicitaires, afin de plus contrarier sa concurrence, telle qu’Instagram et Facebook. Pour ce faire, Snapchat a développé de nouveaux emplacements et formats publicitaires différents, comme les Dynamics Ads ou Commercials par exemple.

Pour le coup, les annonceurs restent encore un peu frileux. Mais, ils montrent un intérêt bien plus fort qu’à l’accoutumée. Ils sont prêts à investir sur l’application après que cette dernière ait diversifié au mieux son offre publicitaire.

Que retenir ?

Malgré des résultats financiers en progression, Snapchat n’arrive pas à convaincre les investisseurs de façon aveugle. C’est pour cette raison que son cours de bourse est instable et que Snap Inc. a subi une baisse de 4% à Wall Street.

Cependant, les fêtes de fin d’année risquent d’être la période idéale pour consolider ces bonnes bases et poursuivre le développement de sa stratégie. Bien que sur la bonne voie, c’est un travail sur le long-terme, et Evan Spiegel en est conscient.

En tout cas, n’hésitez pas à prendre contact avec votre agence spécialisée dans les réseaux sociaux. Ses agents se montreront parfaitement à votre écoute par rapport à votre situation et vos idées. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Laisser un commentaire