Top 5 des plus gros bad buzz de ces dernières années
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Le bad buzz suit le principe du « bouche-à-oreille », mais en négatif. C’est en répandant un fait d’actualité qu’il va prendre de l’ampleur. Le plus souvent, un bad buzz est le mélange d’un fait d’actualité et d’une pub par exemple. Quelques fois le destin ne fait pas si bien les choses puisqu’il arrive que certaines marques fassent le buzz, mais pas toujours de la meilleure façon. Cette information va d’autant plus se répandre avec un canal comme internet, premier média de communication à l’heure actuelle, mais va également affecter l’image de l’entreprise. Parfois, les entreprises ont même du mal à se défaire d’un bad buzz.

Retour sur les 5 plus gros bad buzz de ces dernières années

  • La SNCF fait rire… malgré elle

Vous n’êtes pas sans vous rappeler le scandale qui a eu lieu autour de la SNCF en 2014. Souvenez-vous, l’entreprise ferroviaire a fait face à un imprévu, ce qui bien au contraire n’est pas passé inaperçu. En effet, l’entreprise s’est aperçue que les nouvelles rames de TER commandées, ne correspondaient pas aux dimensions de 90 % des quais, ce qui, de ce fait, allait engendrer de nombreux coûts pour les différents travaux à prévoir. Suite à ça, l’information s’est relayée sur les réseaux sociaux et a donné quelques moqueries et « mots doux » de la part des internautes.

 

  • Triste coïncidence pour Gucci

Septembre 2015, le monde découvrait la photo du petit Aylan, le petit garçon retrouvé sans vie sur une plage turque. Ce cliché a bouleversé le monde entier et l’a divisé en deux aussi. D’un côté,  nous retrouvons ceux pour qui ce cliché est totalement déplacé, car le corps d’un enfant sans vie n’a pas à être photographié, ces personnes jugeaient cette photo comme inappropriée. De l’autre, il y a des personnes tout aussi indignées par ce cliché, mais qui néanmoins comprennent le message qu’a voulu faire passer la photographe à travers ce cliché : « refléter le drame de ces gens ». Vous comprenez alors que cette photo a marqué notre mémoire. Venons-en à Gucci maintenant. La marque de luxe a réalisé une campagne publicitaire avec un femme allongée sur le sable d’une plage tenant un sac de la marque. Rien d’alarmant me direz-vous. Sauf lorsque Le Monde décide de présenter l’article sur le petit Aylan en une de couverture, et que dans cette même édition, il y a la publicité Gucci. Le journal se retrouve alors très embarrassé par cet incident.

Tweet au sujet du bad buzz de Gucci en 2015

  • Le téléphone qui a couté cher au géant Samsung

C’est en 2016 que Samsung sort son nouveau smartphone, le Galaxy Note 7. Concurrent principal de la marque Apple, Samsung pense grâce à ce nouveau produit, obtenir la place de leader sur le marché. Néanmoins, les créateurs n’étaient pas au bout de leurs surprises… C’est sur un réseau social chinois que le smartphone commence à faire parler de lui, mais pas en bien. Les utilisateurs se plaignent des problèmes de surchauffe du téléphone, ce qui pouvait paraître anodin au début, jusqu’à ce que des photos soient publiées. Les utilisateurs postent des photos de leurs smartphones brûlés, voire carbonisés, certains parfois avec une touche d’humour. Ces publications vont donc avoir un impact important sur l’entreprise Samsung qui subira l’un de ses plus gros bad buzz. En effet, suite à cela, la marque décida d’arrêter la fabrication de ce smartphone. Ce bad buzz aura coûté à Samsung pas moins de 5 milliards d’euros.

Tweet au sujet du bad buzz de Gucci en 2015

  • Bad Buzz à la télé : quel impact ?

En 2017, c’est l’émission française Touche Pas à Mon Poste (TPMP) qui subit un énième bad buzz. En effet, son présentateur Cyril Hanouna, fait souvent l’objet de bad buzz en tout genre. Mais celui qui a le plus marqué les esprits jusqu’à présent s’est passé en mai 2017. Dans l’émission du 18 mai, Cyril Hanouna décide de faire des canulars téléphoniques à des homosexuels, il a donc décidé de les décrédibiliser ouvertement en prenant une voix efféminée. Cette séquence a choqué grands nombres d’internautes, ce qui a fait naître des nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Cette émission aura coûté cher à la chaîne télévisée C8. En effet, plusieurs annonceurs ne voulaient plus que leurs publicités apparaissent pendant les publicités de l’émission. Puis, ils ont également eu à payer une amende de 3 millions d’euros.

  • Le coup de pub raté de H&M

En ce début d’année 2018, c’est au tour de l’enseigne H&M de faire parler d’elle. En effet, c’est à cause d’une campagne pour leur nouvelle collection de prêt-à-porter que naît leur bad buzz. Je m’explique, l’un des articles de cette collection était un sweat-shirt vert avec comme inscription « Coolest monkey in the jungle » autrement dit « le singe le plus cool de la jungle ». Jusqu’ici rien d’anormal, mais l’enseigne a décidé de faire porter ce vêtement à un jeune garçon noir. Lorsque cette photo a été diffusée sur les différents supports de communication qu’utilise la marque, elle a été vivement relayée tout en faisant polémique. La connotation raciste de cette image a alors fait beaucoup de bruit sur les réseaux puisqu’on recense environ 2 millions de tweets à ce sujet. Toutefois, la marque a voulu se défendre en exposant son point de vue deux jours après.

Conclusion

Un bad buzz peut aussi bien booster la visibilité de votre entreprise, mais il peut également altérer l’image de celle-ci. Les réseaux sociaux seront les supports de communication les plus utilisés pour parler de vous. Il faut donc faire attention à ce que l’on dit de vous et ce que vous dites pendant cette période de bad buzz. Ainsi, il est primordial de gérer votre e-réputation. N’hésitez pas à contacter nos experts qui sauront vous conseiller.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire