Optimisation SEO : les critères on-page.
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

[Mis à jour le 15/05/2017]

Présentation d’une infographie de 8 optimisations SEO particulièrement appréciés des moteurs de recherche. Au programme, diverses recommandations « On-page » qui constitueront une bonne base pour l’optimisation de votre référencement naturel.

Pour rappel, des recommandations « On-page » correspondent aux améliorations techniques et éditoriales qui peuvent être appliquées à chacune des pages stratégiques de votre site web. Elles se distinguent des recommandations « Off-page » qui affectent des critères plus généraux concernant le site (exemple : l’hébergement).

L’infographie réalisée par « Business2community.com » étant en anglais, je vous en propose une lecture accompagnée complémentaire pour détailler certains points. Bien entendu, une liste de 8 critères ne se suffit pas à elle-même pour traiter de tous les aspects à prendre en compte pour améliorer le positionnement de ses pages. Je vous invite donc à prendre note des actions recommandées sur l’infographie et d’envisager de les intégrer dans le suivi de votre (vos) site(s) !

Cependant, malgré l’apport bénéfique des recommandations listées ci-dessous, il se peut que des problèmes d’un autre type viennent gêner ce travail. Si vous souhaitez être accompagné dans l’identification de facteurs bloquants sur votre site, n’hésitez pas à nous contacter !

8 critères SEO « On-page » appréciés des moteurs de recherche

Infographie : Optimisation SEO On-page

1 – Privilégier les URLs courtes, simples et qui comportent le mot-clé ciblé

Les avantages d’une telle pratique sont multiples. La lecture de l’URL de la part des moteurs de recherche prend en compte la présence des mots-clés et affecte, de la même manière que les autres facteurs sur la page, la compréhension de la thématique par Google. Ainsi, ajouter le terme qui définit au mieux le sujet de la page au sein de l’URL est un bon départ dans l’établissement d’une stratégie SEO.

Par ailleurs, une URL propre incite beaucoup plus au clic qu’une URL qui disposerait d’un nombre trop important de répertoires ou de chiffres et caractères spéciaux en son sein. Pour rappel, l’URL est un élément que l’on retrouve dans les pages de résultats de recherche de Google. C’est un des éléments sur lequel les internautes vont juger la pertinence du résultat par rapport à leur requête. Qui dit plus incitatif, dit meilleur taux de clic et en ce qui concerne Google, cette notion de taux de clic (associée au taux de rebond) affecte indirectement le classement du moteur de recherche américain.

2 – Porter son attention sur l’optimisation des balises Title de ses pages

En tant que lecteurs assidus de notre blog, vous n’avez plus aucun doute sur l’importance des balises Title optimisées sur un site web. Petite précision tout de même sur la position qu’occupent les mots-clés dans votre balise. En effet, les balises Title qui débutent avec le mot-clé ciblé sur la page sont plus efficaces que les balises qui ne possèdent pas ce mot-clé ou si celui-ci apparait plus au milieu ou en fin de balise.

Côté pratique, cela demande d’intégrer cette notion lors de la rédaction des balises. Une construction de balise toute simple avec les deux points « : » permet souvent de proposer une balise avec le mot-clé en tête. Je vous invite à revenir sur mon guide de rédaction des balises Title cité ci-dessus pour toutes les contraintes d’écriture à respecter !

3 – Utiliser des ressources graphiques au sein de votre contenu

Qu’il s’agisse d’images ou de vidéos, la présence de ces éléments dans votre contenu vous permet de profiter de nouvelles opportunités en termes de SEO. En effet, en respectant les consignes d’optimisation des images, par exemple, celles-ci peuvent s’indexer sous Google Images et vous apporter une visibilité complémentaire.

Pour rappel, les critères techniques déterminants au niveau des images sont, d’une part, l’attribut Alt de l’image et, d’autre part, son nom de fichier. En utilisant des mots-clés ciblés sur la page au sein de ces éléments, l’image peut être retrouvée sur Google Images sur les requêtes associées aux mots-clés utilisés.

De plus, les images et autres ressources graphiques permettent d’attirer l’œil de l’internaute. C’est une façon différente de présenter son traditionnel contenu texte et d’influer sur le taux de rebond d’une page web. En effet, après avoir cliqué sur un résultat Google, lorsqu’un internaute tombe nez à nez avec une page qui ne contient que du contenu texte qui n’est pas aéré, celui-ci peut prendre peur et quitter le site prématurément. Avec des images, l’intérêt peut être plus facilement suscité et permettre au site d’améliorer les statistiques comportementales des visites sur ses pages.

4 – Utiliser des liens externes vers des sites pertinents

A la manière d’une note de bas de page dans un livre qui fait référence à un autre ouvrage, les liens externes au sein des pages de votre site web permettent à Google de situer dans quelle thématique s’inscrit votre contenu. Plus la page liée est pertinente par rapport au sujet, plus la démarche sera naturelle et profitera aussi aux internautes.

5 – Insérer les mots-clés que vous travaillez dans les 100 premiers mots

Comme pour la balise Title, il est important de faire apparaître les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner le plus tôt possible dans votre contenu. Ainsi, il est conseillé de les faire apparaître dans les 100 – 150 premiers mots de vos textes. Les robots des moteurs de recherche ont ainsi une confirmation que votre contenu aborde bien les thèmes annoncés dans vos balises Title et H1.

Malgré tout, n’oubliez pas qu’il ne faut pas sur-optimiser vos pages. Si les mots clés, leurs synonymes et les expressions liées doivent apparaître à plusieurs reprises dans des contenus de tailles importantes, ceux-ci doivent être étalés sur toute la longueur du texte. On considère ainsi que 3 répétitions de mots-clés sur un contenu de 300 mots sont correctes si ces mots clés sont répétés une fois tous les 100 mots environ.

6 – Placer votre titre d’article dans une balise H1

Pour rappel, il est obligatoire d’avoir une seule balise H1 par page ! Il s’agit d’un des aspects les plus importants pour l’optimisation d’une page au niveau éditorial. Il est donc recommandé de placer le titre de votre article dans une balise H1 car vous serez ainsi sûr que la page possèdera une balise H1 optimisée sur les mots-clés ciblés.

Attention également à ne pas avoir deux balises H1 ou plus par page. La plupart des thèmes respectent plutôt bien cette norme mais vous pourriez avoir des surprises avec des H1 sur certaines parties de site (balise H1 sur le logo par exemple).

7 – Optimiser le temps de chargement de votre site

Le temps de chargement est un facteur de plus en plus important pour Google : le récent projet AMP de Google abonde en ce sens, avec une optimisation maximale des temps de chargement pour les sites mobiles. Ce facteur aurait en effet une influence sur le taux de rebond des sites internet et sur l’engagement des utilisateurs et est donc pris en compte par l’algorithme des moteurs de recherche et notamment par Google.

Afin de réduire ce temps de chargement, nous vous conseillons d’optimiser vos futures images en les compressant avant de les intégrer sur votre site internet. Des outils de compression comme Kraken permettent facilement d’effectuer cette compression. L’utilisation d’un CDN (Content Delivery Network) permet également d’améliorer les performances de votre site. Ce système est basé sur un grand réseau coopérant et permettant de transmettre du contenu aux utilisateurs situés à proximité direct d’un des ordinateurs du réseau, ceci réduisant grandement le temps de réponse lors d’une requête. Enfin, de nombreux autres éléments peuvent permettre d’améliorer les temps de chargement de votre site : la mise en place d’une compression Gzip, la bonne structuration de votre code, l’utilisation de sprites CSS, etc. Un outil comme GTmetrix vous permet par exemple de prendre connaissance des points à améliorer pour optimiser le temps de chargement de votre site.

8 – Disposer d’un contenu conséquent sur ses pages

Ce n’est plus un secret, le contenu est devenu de nos jours, un facteur incontournable pour obtenir un bon positionnement dans les moteurs de recherche. Les différentes mises à jours liées à l’algorithme Google Panda en sont la preuve.

Alors n’oubliez pas, plus votre contenu sera important, unique et optimisé (mots-clés principaux et associés bien répétés dans le contenu). Plus celui-ci répondra aux demandes du célèbre moteur de recherche Google. Mais ne négligez pas non plus l’internaute ! Un contenu dédié aux moteurs ne dispose pas de la même ligne éditoriale si celui-ci est dédié aux internautes. Il faut donc arriver à le rendre intéressant pour qu’il soit agréable à lire et être potentiellement partagé sur les réseaux sociaux.

Partez pour un article de blog sur une base minimale de 300 mots. Mais nous vous conseillons vivement de dépasser les 1500 mots notamment lorsque la thématique est fortement concurrentielle !

EDIT du 15/05/2017

Vous le savez sûrement, l’algorithme de Google prend de plus en plus en compte le critère mobile dans son classement des sites sur la page de résultats. A l’approche de l’Index Mobile First qui consiste à privilégier les sites « mobile-friendly », ce critère est devenu d’autant plus important. A ces 8 conseils, on peut donc ajouter celui du site Responsive. En adaptant votre site Internet au mobile, vous mettez toutes vos chances de votre côté. Pour savoir si votre site est « mobile friendly », vous pouvez suivre nos conseils dans cet article (5 outils pour savoir si votre site est prêt pour l’Index Mobile First).

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire